Vietnam : Adieu Anonymat, Bonjour Big Brother

Quelle merveilleuse nouvelle nous arrive du Vietnam ! Bientôt, plus personne ne pourra masquer son identité sur les réseaux sociaux, car le gouvernement vietnamien compte imposer une vérification d’identité à tous les utilisateurs. Pourquoi s’embêter avec des principes démodés comme la liberté d’expression ou le droit à l’anonymat ?

Le Vietnam prépare une modification de la loi sur les télécommunications qui obligera les utilisateurs de médias sociaux, qu’ils soient sur des plateformes locales ou étrangères, à vérifier leur identité. Tout ça pour lutter contre les escroqueries en ligne. On pourrait applaudir cette noble cause, mais attendez… il y a un hic.

Le vice-ministre de l’Information, Nguyen Thanh Lam, a déclaré que cette mesure permettrait aux forces de l’ordre de traquer les délinquants utilisant les médias sociaux pour enfreindre la loi. Mais qui définit ce qui est illégal ? Ce n’est pas une question rhétorique. La définition de la criminalité pourrait-elle s’étendre à la critique du gouvernement ou à l’expression d’opinions dissidentes ?

Voici la cerise sur le gâteau : “Les comptes non vérifiés, qu’ils soient sur des plateformes locales ou étrangères comme Facebook, TikTok, YouTube, seront traités“, a déclaré M. Lam. “Traité” est un mot bien ambigu, n’est-ce pas ? Que cela signifie-t-il réellement ? Seront-ils simplement bloqués ? Ou les utilisateurs seront-ils punis d’une manière ou d’une autre ? Mystère et boule de gomme !

Voilà donc la nouvelle réalité du monde numérique au Vietnam. Si vous avez une opinion, mieux vaut ne pas la partager, à moins que vous ne vouliez que le gouvernement sache exactement qui vous êtes et ce que vous pensez. Quelle belle victoire pour la transparence…

Un petit mot de la fin ? Non, je pense que la situation parle d’elle-même. Voilà tout simplement l’état du monde aujourd’hui. Bon courage, chers utilisateurs de médias sociaux vietnamiens. Vous allez en avoir besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.