Le Gouvernement Britannique efface l’histoire sombre de la royauté

Les révélations émergent comme des rats quittant un navire en train de couler. Le gouvernement britannique, dans son habitude typiquement manipulatrice, a apparemment décidé de réécrire l’histoire. Quelle belle parade royale, mesdames et messieurs. Des dossiers embarrassants sur Lord Mountbatten ? Volatilisés !

Le biographe, Dr Andrew Lownie, avait découvert un dossier du FBI datant de la Seconde Guerre mondiale qui accusait le comte Mountbatten d’être un pédophile. Suite à sa demande d’accès à d’autres dossiers relatifs à Mountbatten, il s’est vu informé que ces fichiers avaient été détruits “après votre demande”. Qui d’autre que le gouvernement britannique aurait demandé une telle faveur? Bien sûr, on ne nous dira jamais.

L’accessibilité aux archives royales est devenue un véritable défi pour les biographes. Des dossiers sur le roi Edward VIII et son épouse américaine, Wallis Simpson, qui étaient disponibles depuis plus de deux décennies, ont mystérieusement disparu. Quelle coïncidence…

Le ridicule atteint son paroxysme lorsqu’on réalise que même des fichiers de l’époque victorienne demeurent inaccessibles. Il semble que chaque morceau d’histoire qui pourrait ternir l’image lisse de la royauté soit fermement gardé sous clé.

Tout cela semble être une tentative pathétique de sauver l’image de la royauté aux yeux du monde. Mais n’est-il pas ironique que ce faisant, ils ne font que confirmer les soupçons de beaucoup: que la royauté est loin d’être aussi immaculée qu’elle le prétend ?

Décidément, le gouvernement britannique a bien du mal à accepter la réalité telle qu’elle est. Au lieu de cela, il préfère effacer tout ce qui pourrait perturber le récit idyllique qu’il a soigneusement construit. Ce n’est pas de l’histoire, c’est de la fiction !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.