UnionPay écrase Visa : fin du règne américain ?

L’empire américain vacille. La bonne vieille carte Visa, autrefois symbole de la puissance économique américaine, se fait éclipser par une nouvelle venue : la carte chinoise UnionPay. C’est un fait incontestable, les chiffres du Nilson Report ne mentent pas. Pour la première fois, UnionPay a surpassé Visa.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. UnionPay contrôle désormais 40,03% du marché mondial, contre 38,78% pour Visa. En termes de volume, UnionPay a enregistré un record de transactions de 16,227 milliards de dollars en 2022, surpassant les 14,109 milliards de dollars de Visa. Le dragon chinois rugit, et le monde écoute.

Mais quelle est donc la recette secrète de ce succès inattendu? Plusieurs raisons sont à l’origine de cette montée en flèche. UnionPay a le monopole des transactions en yuans, la monnaie chinoise. Plus de pays voisins commercent avec la Chine en yuans, augmentant ainsi l’utilisation d’UnionPay.

Ensuite, UnionPay s’avère être une sorte de bouclier contre les sanctions occidentales pour plusieurs pays. L’utilisation de ces cartes permet à ces nations d’éviter, en partie, l’isolement du réseau SWIFT. Un brin d’astuce et beaucoup de pragmatisme, voilà la formule chinoise.

UnionPay ne s’arrête pas là. Elle est maintenant présente dans plus de 180 pays, et plus de 200 millions de ses cartes ont été émises en dehors de la Chine continentale. La carte UnionPay est en passe de devenir un incontournable pour tout individu bien informé.

La montée en puissance de UnionPay est bien plus qu’une simple victoire sur Visa. Elle est le signe d’un changement profond dans l’équilibre des forces économiques mondiales. Le dragon chinois est sur le point de détrôner l’aigle américain. L’avenir économique s’annonce… Différent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.