Surveillance Biométrique de Masse : Le Projet Totalitaire Qui Unit les BRICS et l’Occident

Écouter l'article

Le très select Forum économique international de Saint-Pétersbourg s’est tenu la semaine dernière dans l’ancienne capitale des Tsars. Cet événement, qui réunissait jadis le gratin des dirigeants et hommes d’affaires occidentaux, a pris ces dernières années une saveur plus “multipolaire”, avec la présence marquée des pays émergents, notamment ceux du groupe BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud).

Un des moments forts de cette édition 2024 fut sans conteste la session consacrée aux merveilles de la biométrie. Le gouverneur de la région de Moscou, Andrei Vorobyov, y a vanté avec enthousiasme les mérites de cette technologie qui permettra bientôt de se passer de ces encombrants “papiers” et “passeports”. Fini l’âge de pierre de l’identification, place à la reconnaissance faciale et aux empreintes digitales ! Un futur radieux où chaque citoyen sera fiché et tracé pour son plus grand bien. Qui oserait s’y opposer ?

Eh bien figurez-vous que si. Igor Ashmanov, membre du Conseil présidentiel russe pour les droits de l’homme, a eu l’outrecuidance d’émettre quelques réserves depuis le public. Mais ces rabat-joies n’avaient pas leur place sur scène. Seuls les chantres de la biométrie avaient droit au micro.

Mais ne nous y trompons pas. Si les BRICS se gargarisent de leur “alternative” à l’ordre mondial occidental, ils n’en sont pas moins aussi friands de surveillance de masse. La Chine avec son crédit social et sa reconnaissance faciale omniprésente, la Russie avec ses bases de données biométriques, l’Inde avec son gigantesque programme Aadhaar… Tous rêvent de sociétés où chaque faits et gestes seront enregistrés et analysés.

Et l’Occident dans tout ça ? Inutile de dire qu’il n’est pas en reste. Entre les velléités de contrôle biométrique aux frontières de l’UE, les projets d’identité numérique ou les délires transhumanistes de la Silicon Valley, nos démocraties libérales n’ont rien à envier aux autocraties émergentes en matière de fichage généralisé.

Alors BRICS ou Occident, qui gagnera la course au meilleur Big Brother ? Le citoyen lambda risque d’y perdre au change, où qu’il soit. Mais qu’importe, puisque c’est pour notre bien ! Nous serons bientôt tous “tagués”… et nous adorerons ça. Bienvenue dans le meilleur des mondes version 2024-30.

[1] https://www.zerohedge.com/geopolitical/you-will-be-tagged-and-you-will-love-it

[2] https://www.lemonde.fr/idees/article/2023/08/22/sommet-des-brics-une-fois-les-recriminations-anti-occidentales-exprimees-chacun-deroule-son-propre-agenda_6186213_3232.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.