Course aux Missiles Hypersoniques : Washington à la Ramasse

Écouter l'article

Alors que les États-Unis s’évertuent à rattraper leur retard dans le domaine des missiles hypersoniques, la Chine et la Russie, elles, foncent à toute allure. Un peu comme si Washington participait à une course de Formule 1 au volant d’une vieille Chevrolet rouillée, pendant que Pékin et Moscou s’élancent au volant de bolides rutilants. Quelle humiliation pour l’Oncle Sam.

Récemment, l’armée américaine a réalisé un test de missile hypersonique à Hawaï, histoire de montrer qu’elle n’a pas complètement décroché. Mais pendant ce temps-là, la Chine dispose déjà de l’arsenal hypersonique “le plus avancé du monde” selon le Pentagone, avec notamment son missile DF-17 capable de manœuvrer à des vitesses vertigineuses. Quant à la Russie, elle a déjà déployé ses propres armes hypersoniques sur le champ de bataille ukrainien.

Certes, les États-Unis investissent des milliards dans leurs programmes hypersoniques offensifs comme le LRHW de l’armée de Terre ou le HACM de l’armée de l’Air. Mais côté défense, c’est le néant intersidéral. Washington ne prévoit de déployer un système de défense anti-hypersonique qu’en 2034, une éternité à l’échelle des progrès fulgurants de ses rivaux. Cela crée “un risque inacceptable” et “invite à l’agression” selon des experts.

Alors que fait le Pentagone ? Il tergiverse, retarde les décisions, par peur de l’échec. Une prudence bien mal placée face à l’urgence de la menace. Pourtant, la Chine “domine la Russie en termes d’infrastructure et d’inventaire total” dans le domaine hypersonique selon un analyste du Pentagone. Pékin a pris une avance considérable grâce à “l’ampleur et la profondeur de ses investissements technologiques”.

En attendant, les États-Unis en sont réduits à mener des tests à répétition pour tenter de combler leur retard abyssal. Le dernier en date, à Hawaï, visait à recueillir des données sur les performances de leur missile LRHW “Dark Eagle” censé voler à plus de 6000 km/h. Impressionnant sur le papier, mais bien peu face aux prouesses opérationnelles de la Chine et de la Russie.

[0]https://www.zerohedge.com/military/us-completes-hypersonic-missile-flight-test-bid-keep-china
[1] https://www.defensenews.com/air/2024/03/19/us-air-force-conducts-final-test-of-lockheeds-hypersonic-missile/
[2] https://edition.cnn.com/2024/03/21/asia/us-tests-hypersonic-missile-pacific-guam-intl-hnk-ml/index.html
[3] https://crsreports.congress.gov/product/pdf/IF/IF11991
[4] https://insidedefense.com/daily-news/long-range-hypersonic-weapon-perfect-key-flight-test-missile-over-pacific
[5] https://www.ausa.org/sites/default/files/publications/LWP-143-Hypersonic-Weapons-Development-in-China-Russia-and-the-United-States.pdf
[6] https://www.cbo.gov/publication/58924
[7] https://www.doncio.navy.mil/CHIPS/ArticleDetails.aspx?id=17845
[8] https://fortune.com/2024/03/15/russia-china-hypersonic-innovation-holding-us-back-politics-tech/
[9] https://www.lockheedmartin.com/en-us/capabilities/hypersonics.html
[10] https://potomacofficersclub.com/army-navy-gain-new-hypersonic-missile-information-after-hawaii-flight-test/
[11] https://news.sky.com/story/uk-to-develop-hypersonic-missiles-to-catch-up-with-china-and-russia-by-2030-report-13124768
[12] https://en.wikipedia.org/wiki/Long-Range_Hypersonic_Weapon
[13] https://breakingdefense.com/2024/03/air-force-moves-out-on-hypersonic-cruise-missile-flight-testing-in-fy25/
[14] https://www.bloomberg.com/tosv2.html?url=L25ld3MvYXJ0aWNsZXMvMjAyNC0wMy0xMi9jaGluYS1sZWFkcy10aGUtdXMtcnVzc2lhLWluLWh5cGVyc29uaWNzLXBlbnRhZ29uLWFuYWx5c3Qtc2F5cw%3D%3D&uuid=db463f6c-37e3-11ef-96b8-e876dc41dcfd
[15] https://www.defensenews.com/opinion/2024/01/19/the-us-is-failing-to-quickly-field-hypersonic-missile-defense/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.