Sel: le côté obscur révélé

Le sel, cet ingrédient de base de nos cuisines, cache un côté sombre. Il est temps de dévoiler la vérité. Nous le consommons tous les jours, sans même y penser. Pourtant, certains types de sel peuvent avoir des conséquences néfastes sur notre santé.

Prenons par exemple le E535, un anti-agglomérant présent dans certains sels. Il s’agit d’un ferrocyanure, utilisé dans des domaines aussi variés que l’enrobage des baguettes de soudage ou le traitement photographique. Un seuil de toxicité a même été fixé récemment pour ce composé.

Le carbonate de magnésium, utilisé comme régulateur synthétique d’acidité, est un autre exemple. Il est autorisé dans l’alimentation bio en Europe et aux États-Unis, mais interdit dans les préparations pour nourrissons et enfants en bas âge. Quel paradoxe…

Et que dire de l’iode et du fluor, ajoutés régulièrement par les industriels ? L’iode est essentiel à notre organisme, mais en excès, il peut causer des problèmes de thyroïde. Quant au fluor, l’OMS l’a associé à des pathologies graves, comme la croissance des tumeurs ou la diminution du QI.

Il est temps de prendre conscience des dangers de certains types de sel. Faites attention à ce que vous consommez et privilégiez les produits avec une liste d’ingrédients courte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.