Restos du Cœur: Refus Inédits

C’est la crise! Les Restos du Cœur, cette institution française qui a toujours été là pour les plus démunis, vont devoir refuser du monde à partir de novembre. Pour la première fois depuis leur création en 1985, ils vont devoir dire “non” à des personnes en besoin.

Selon les informations recueillies, cette décision radicale est due à une explosion de la demande et à des difficultés financières. Le nombre de repas servis a bondi de 30 millions par rapport à l’année dernière, passant de 140 à 170 millions. L’association a besoin de 35 millions d’euros supplémentaires pour boucler l’année. Le Figaro

Alors que l’État a promis une aide de 15 millions d’euros, on découvre que 10 millions étaient déjà prévus. Donc, en gros, on parle d’une “augmentation” de 5 millions Libération. Mais ne vous y trompez pas, l’État n’est pas le seul acteur dans cette histoire. L’Union européenne fournit également une aide alimentaire aux Restos du Cœur depuis 1987. En fait, un repas sur quatre distribué par l’association provient d’un financement européen, via le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD). Ce fonds a alloué 3,8 milliards d’euros pour la période 2014-2020, dont 500 millions d’euros par an pour la France.

L’association a déjà accueilli 1,3 million de personnes en 2023, contre 1,1 million sur l’ensemble de l’année dernière. Et ces derniers mois, son budget pour les achats alimentaires a doublé.

Et pendant que l’État et l’UE jouent aux sauveurs, les entreprises privées restent étonnamment silencieuses. Où sont les géants de l’industrie? Carrefour et Intermarché ont apporté leur aide, mais les autres semblent avoir perdu la voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.