Pfizer : vaccin, mort et déni

Il semble que Pfizer ait décidé de jouer à un jeu de cache-cache avec nous. Les derniers documents révélés par la FDA, suite à une action en justice, mettent en lumière des cas troublants de décès et d’hospitalisations suite à la vaccination contre la Covid-19. Et devinez quoi ? Pfizer a décidé de nous prendre pour des idiots.

Dans le lot de documents de juillet, on trouve les rapports de cas de 212 participants aux essais cliniques de Pfizer. Dix d’entre eux ont vécu des événements de santé préoccupants après avoir reçu le vaccin. Des problèmes cardiaques, des caillots sanguins, des fausses couches, des suicides… Une véritable brochette de malheurs. Mais selon Pfizer, aucun de ces événements n’est lié au vaccin. Bien sûr, et moi je suis le Père Noël.

Prenons l’exemple d’un homme d’environ 70 ans, hospitalisé pour fibrillation auriculaire, embolie pulmonaire et thrombus occlusif dans le mollet droit, deux jours seulement après sa première injection. Pfizer a déclaré que les caillots sanguins étaient dus à un “voyage prolongé en voiture”. Ah, bien sûr, c’est la voiture, pas le vaccin.

Et que dire de cet homme d’environ 49 ans qui a eu une crise cardiaque 11 jours après sa deuxième dose, provoquant un accident de vélo ? Pfizer a déclaré que ce n’était “pas lié” au vaccin, mais “lié au risque cardiovasculaire”. C’est bien connu, le vélo est un sport à haut risque.

Et puis il y a cet homme d’environ 48 ans dont la partenaire a fait une fausse couche trois semaines après qu’il ait reçu sa deuxième dose. Pfizer semble plus préoccupé par le fait de savoir si la partenaire était également dans l’étude que par le fait qu’une fausse couche ait eu lieu.

Et la liste continue. Des hommes et des femmes, jeunes et vieux, avec ou sans antécédents médicaux, tous victimes d’événements de santé graves après avoir reçu le vaccin. Mais pour Pfizer, tout cela n’est qu’une coïncidence.

La FDA avait accès à tous ces dossiers avant d’accorder la licence. Mais apparemment, elle a décidé de faire l’autruche.

Pfizer a inclus plus de 43 000 personnes dans son essai, mais à ce jour, la FDA n’a produit que 785 formulaires de rapport de cas, soit moins de 2% des participants à l’essai. Si et quand d’autres seront produits, ICAN continuera à nous tenir informés. Mais ne vous inquiétez pas, Pfizer a tout sous contrôle. Après tout, ce ne sont que des vies humaines en jeu…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.