EG.5 : le nouveau variant covid qui pourrait anéantir l’humanité ?

La pandémie de Covid-19, bien que semblant s’estomper, continue de nous surprendre avec l’émergence de nouvelles variantes. La dernière en date, baptisée EG.5, a été ajoutée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à la liste des variantes d’Omicron sous surveillance. Cette variante est une descendante de XBB.1.9.2, avec une mutation supplémentaire sur la protéine Spike. Sa prévalence mondiale est en augmentation depuis fin mai.

L’OMS suit actuellement sept variants sous surveillance, dont deux sont considérées comme préoccupants : XBB.1.5, dont la présence est en déclin, et XBB.1.16, qui reste stable avec 20,7% des séquences. La variante EG.5 est particulièrement présente aux États-Unis, où elle représentait 13% des échantillons lors de la dernière estimation du CDC le 8 juillet. Cependant, l’OMS précise qu’il n’y a pour l’instant aucune preuve que la variante EG.5 entraîne une augmentation des cas ou des décès, ou que les infections impliquant ce virus soient plus graves.

Cependant, la vigilance reste de mise. Alors que les indicateurs de suivi de l’activité COVID-19 sont en baisse, l’OMS souligne que les tendances des cas ne reflètent pas précisément l’activité COVID-19, qui reste un fardeau dans certains pays. Les hospitalisations et les décès sont des indicateurs plus précis. Seule une poignée de pays qui rapportent régulièrement des données sur les hospitalisations ont connu une augmentation de 20% ou plus au cours des 28 derniers jours.

La pandémie de Covid-19 est loin d’être terminée, et la variante EG.5 est un rappel que le virus continue d’évoluer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.