Nexus: vers un contrôle financier accru ?

Le projet Nexus émerge comme une promesse de révolution dans les paiements transfrontaliers. Mais derrière cette promesse, se cache-t-il un nouveau moyen de vous rendre prisonnier du système financier mondial…

Le Nexus aspire à connecter les systèmes de paiement instantané domestiques de l’Eurosystem, de la Malaisie et de Singapour. Le BIS Innovation Hub Singapore Centre, avec son ambition et sa vision, a réussi à connecter les systèmes de paiement de test de ces trois régions. Mais qu’en est-il des implications plus larges?

La centralisation des systèmes de paiement et la création d’un réseau multilatéral pourraient faciliter les transactions internationales et réduire les coûts. Cependant, elles vont également engendrer un contrôle encore plus serré sur les transactions financières.

Qui supervisera ce réseau ? Quelles garanties seront mises en place pour protéger la vie privée et la sécurité des utilisateurs ? Comment les différences réglementaires entre les pays seront-elles gérées ? Ces questions ne sont pas simplement rhétoriques; elles touchent au cœur de notre liberté financière.

La collaboration avec les banques centrales d’Indonésie, de Malaisie, des Philippines, de Singapour et de Thaïlande, et la mise en œuvre envisagée à l’échelle mondiale, pourraient conduire à une homogénéisation des systèmes de paiement. Cela pourrait entraîner une perte de diversité et de flexibilité et une dépendance accrue à un système financier mondial centralisé.

Le risque est réel. Le Nexus pourrait devenir un outil de contrôle, un moyen de surveiller et de réguler les transactions financières à un niveau sans précédent. La promesse d’une révolution dans les paiements transfrontaliers pourrait se transformer en une chaîne qui nous lie à un système financier mondial de plus en plus restrictif et intrusif.

https://www.bis.org/press/p230323.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.