NASA: du cosmos aux voitures célestes ?

La technologie moderne ne cesse de nous surprendre. Tandis que certains d’entre nous s’adaptent encore aux dernières applications sur leurs smartphones, voici que surgit une “innovation” nommée l’Epiphany Transporter. Cette prétendue révolution est l’œuvre d’Applied eVTOL Concepts, avec la bénédiction et le financement de la NASA et de la DARPA à hauteur de 5,1 millions de dollars.

Epiphany Transporter

L’Epiphany Transporter est présenté comme le futur de la mobilité personnelle. Il prétend atteindre 160 mph (soit 257km/h), possède une autonomie impressionnante de plus de 300 miles et, cerise sur le gâteau, serait aussi silencieux qu’une conversation normale. On pourrait croire à un aspirateur Dyson doté d’un moteur de Tesla. Et tout cela pour le coût d’une petite fortune, sans doute.

Cette “voiture volante” peut accueillir deux personnes et leurs bagages. Et le comble du luxe ? Elle est de la taille d’une Tesla Model S et peut se garer dans un garage standard, à condition de replier ses propulseurs.

La technologie de propulsion, fierté de la NASA, a nécessité vingt-cinq longues années de développement. Pour un résultat qui ressemble à un hybride entre un drone et une voiture électrique. Et dans quel but ? Pour que nos cieux soient bientôt envahis par ces engins et que nos rues deviennent encore plus chaotiques.

La FAA, toujours en avance sur son temps, a publié un plan pour assurer la sécurité des taxis volants d’ici 2028. Et récemment, elle a accordé à Alef Aeronautics, soutenu par SpaceX, une certification pour des opérations de vol “limitées“. Espérons que ces limites soient bien définies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.