Radars de covoiturage à Strasbourg : le piège se referme

Strasbourg, cette belle ville où même les radars se mettent à la mode du covoiturage. Deux nouveaux radars de covoiturage feront leur entrée sur la M35 fin septembre 2023. Et où seront-ils installés ? À Ostwald et Schiltigheim. Des lieux stratégiques pour surveiller cette voie de covoiturage.

Ces radars, qui rejoindront les innombrables panneaux de signalisation, auront la lourde tâche de surveiller la voie réservée aux transports en commun et au covoiturage. Une mission noble. Mais il y a un hic. Ces radars vont “pincer” les automobilistes qui oseraient rouler dans cette voie sans être au volant d’un bus ou sans avoir un passager à leurs côtés. Strasbourg est l’une des six villes françaises choisies pour tester ces radars.

Après une phase d’expérimentation d’un mois sans verbalisation, les amendes commenceront à pleuvoir. À partir du 1er novembre, si vous osez circuler seul sur cette voie, vous risquez une amende de 90€, qui pourrait grimper à 135€.

Ces radars de covoiturage ne sont pas les premiers de leur genre. Ils ont déjà été testés près de Grenoble. Et ils ont une capacité spéciale : ils peuvent voir s’il y a au moins deux personnes dans la voiture. Alors, pour ceux qui pensaient tromper le système avec un mannequin ou une poupée gonflable, détrompez-vous. Ces radars sont équipés de caméras thermiques pour détecter les “fausses présences”.

Et pour ceux qui se posent la question, oui, un enfant compte comme une personne pour le covoiturage. Mais non, votre chat ou votre chien ne compte pas.

Yves Carra, porte-parole de l’Automobile Club d’Alsace, a même confirmé que la signalisation dédiée au covoiturage n’est pas vraiment respectée. Mais avec ces radars, cela pourrait changer.

Enfin, l’Eurométropole de Strasbourg prévoit une incitation financière pour encourager le covoiturage entre 2023 et 2025. Une plateforme numérique dédiée au covoiturage sera également lancée à l’automne 2023.

Les robots pourront-ils tromper ces radars ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.