Musk fustige WhatsApp, Zuckerberg silencieux

C’est un tableau sombre que nous peint Elon Musk, le titan de Tesla et SpaceX, concernant le respect de la vie privée sur WhatsApp, le service de messagerie de Meta, anciennement Facebook. Dans un Tweet cinglant, Musk avertit sans ambages que “WhatsApp ne peut pas être digne de confiance“. Quel coup de semonce dans l’univers doré des géants du numérique !

Pourquoi cette déclaration fracassante ? Foad Dabri, le directeur de l’ingénierie de Twitter, a mis le feu aux poudres en partageant une capture d’écran alarmante montrant comment WhatsApp a dépassé les limites en accédant à son microphone. Une intrusion sournoise dans l’intimité de ses utilisateurs. Les bruits de couloir évoquaient déjà ce genre de manœuvres inquiétantes, mais voilà que le soupçon devient certitude.

WhatsApp, pris la main dans le sac, s’est empressé de répondre, attribuant le problème à un simple bug d’Android. Bien pratique de pointer du doigt Google pour faire diversion, n’est-ce pas ? Pourtant, la question demeure : et si la vérité était plus sombre que ce qu’ils prétendent ?

Mark Zuckerberg, l’empereur de Meta, qui possède également Facebook et Instagram, a pour sa part nié toute intrusion dans la vie privée de ses utilisateurs. Lors d’un interrogatoire au Sénat en 2018, il a répondu par la négative à la question de savoir si Facebook écoutait ses utilisateurs pour affiner le ciblage publicitaire. Un déni qui paraît de plus en plus fragile face aux preuves qui s’accumulent.

Musk, dans sa grande clairvoyance, ne s’est pas contenté d’un simple tweet d’avertissement. Il a rappelé, dans un message supplémentaire, que les fondateurs de WhatsApp ont quitté Meta/Facebook en dégoût et ont lancé la campagne #deletefacebook avant de participer au développement de Signal. Un signal fort, si l’on peut dire, qui révèle l’ampleur des craintes quant au respect de la vie privée par Meta.

Ce débat autour de la vie privée est loin d’être un simple jeu de quilles entre milliardaires. Nous, utilisateurs quotidiens de ces plateformes, avons le droit à la confidentialité, que ce soit sur WhatsApp, Facebook ou Instagram. Musk, avec son franc-parler, nous rappelle que nous devons rester vigilants, exiger la transparence et tenir ces géants du numérique pour responsables de leurs actions.

La mise en garde de Musk est claire et sans équivoque. Reste à voir comment Meta réagira face à ces allégations. Le silence de Zuckerberg, pour l’instant, est assourdissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.