Merck : Le carnage vioxx

Dans le monde impitoyable de l’industrie pharmaceutique, la société Merck a réussi à se distinguer par une prouesse digne d’un film d’horreur. Leur médicament vedette, le Vioxx, a été au centre d’un scandale qui a ébranlé la confiance du public dans les géants de la pharmacie.

En 1999, Merck a lancé le Vioxx, un médicament anti-inflammatoire destiné à soulager l’arthrite. Cependant, au lieu de soulager la douleur des patients, il a semé la mort et la désolation. Selon une étude publiée dans le Lancet, 88 000 Américains ont eu des crises cardiaques après avoir pris du Vioxx, et 38 000 d’entre eux sont morts.

Mais ce n’est pas tout. Merck a non seulement commercialisé un médicament mortel, mais a également manipulé les résultats des essais cliniques pour cacher les risques cardiovasculaires du Vioxx. Ils ont comparé le Vioxx à l’antidouleur Naproxen, faisant croire que ce dernier protégeait les patients des crises cardiaques, alors qu’en réalité, le Vioxx augmentait le risque de crises cardiaques de 400%.

Et comme si cela ne suffisait pas, Merck a également créé une liste de “dissidents” à “neutraliser” ou à “discréditer“. Ces dissidents étaient des médecins qui critiquaient le Vioxx. Une telle pratique est digne d’un roman d’espionnage, mais malheureusement, c’est la triste réalité de l’industrie pharmaceutique.

En 2004, Merck a finalement retiré le Vioxx du marché, mais le mal était déjà fait. Des milliers de personnes sont mortes, et la réputation de Merck a été ternie à jamais.

Le scandale du Vioxx nous rappelle que l’industrie pharmaceutique est capable du pire pour maximiser ses profits. Il est temps de réformer cette industrie et de mettre la santé des patients avant les profits.

https://www.cbsnews.com/news/merck-created-hit-list-to-destroy-neutralize-or-discredit-dissenting-doctors/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.