Macron imperturbable face au malaise d’un garde

Le 9 juin, alors que le soleil d’été cuisait les rues parisiennes, un jeune garde de l’Élysée s’est effondré, victime d’un malaise. Et notre cher président, Emmanuel Macron ? Il a continué son chemin, imperturbable.

Le président Macron, accompagné du président de Madagascar, Andry Rajoelina, a franchi le seuil de l’Élysée sans même jeter un regard au garde qui tombait à la renverse.

Andry Rajoelina

Les réactions sur les réseaux sociaux ont été rapides et impitoyables. Certains ont dénoncé l’indifférence de Macron, tandis que d’autres ont défendu le président, arguant qu’il n’est pas médecin et qu’il y avait déjà du personnel de l’Élysée qui s’occupait du garde. Quoi qu’il en soit, la scène a suscité un débat animé sur le protocole strict de l’Élysée et le manque d’empathie de Macron.

Il est difficile de dire si Macron n’a pas vu le garde s’effondrer ou s’il suivait simplement le protocole, qui lui dicte de ne pas intervenir. Mais une chose est sûre : cette scène a jeté une ombre sur la visite du président Rajoelina et a donné à Macron une image de maréchal de l’indifférence.

Il est intéressant de noter que ce n’est pas la première fois que Macron est au centre d’une controverse liée à son attitude envers les gardes. En janvier 2020, il a été impliqué dans une altercation avec des agents de sécurité israéliens à Jérusalem. Macron, connu pour son tempérament bouillant, avait alors admonesté les agents pour avoir tenté de le suivre dans l’église Sainte-Anne, un territoire français.

Alors, que retenons-nous de tout cela ? Que le président Macron est un homme qui suit le protocole à la lettre, même si cela signifie ignorer un garde qui s’effondre à ses pieds ? Ou que Macron est simplement un homme qui ne voit pas ce qui se passe autour de lui, à moins que cela ne concerne directement sa cravate ou son image publique ? Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : la prochaine fois qu’un garde s’effondrera à l’Élysée, il ferait mieux de le faire loin des caméras.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.