Macron aux BRICS : coup de génie ou désespoir ?

Mise à jour spéciale humiliation: Les BRICS réagissent à sa demande d’y participer : « Il s’agit d’une organisation dont la France ne fait pas partie et vis-à-vis de laquelle ils n’ont même jamais éprouvé la moindre politesse, sans parler de bonnes intentions »

Dans un monde qui semble tourner plus vite qu’une toupie en fin de vie, notre cher Président Emmanuel Macron a décidé de sauter à pieds joints dans l’inconnu. Avec une audace qui frise l’inconscience, Macron a exprimé son désir d’assister au sommet des BRICS cet automne, une réunion traditionnellement aussi fermée qu’un club privé pour les dirigeants du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud. Cette démarche, aussi surprenante qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine, est perçue par certains comme une tentative désespérée de maintenir la France sur la carte du monde.

Les nations des BRICS, autrefois considérées comme les petits nouveaux du monde, ont acquis une influence qui ferait pâlir d’envie les grandes puissances traditionnelles. La décision de Macron de s’engager avec ces nations est une indication claire de son désir de déplacer l’équilibre du pouvoir loin de l’Occident, comme si la France était une petite barque tentant de naviguer dans la tempête des affaires mondiales.

De plus, le timing de Macron est aussi bien choisi qu’un pique-nique en plein orage. Avec l’arrestation du président russe Vladimir Poutine pour des accusations de crimes de guerre, l’Afrique du Sud, l’hôte du sommet des BRICS de cette année, envisage d’abandonner ses fonctions d’hôte pour éviter la pression internationale pour arrêter Poutine. Cette situation ajoute une autre couche de complexité au gâteau déjà bien garni du pari des BRICS de Macron.

Malgré ces défis, Macron semble aussi inébranlable qu’un château de cartes face à une brise légère. Il est déterminé à tracer une nouvelle voie pour la France sur la scène mondiale, même si cela signifie s’aventurer en territoire inconnu. Cependant, son mouvement audacieux a été accueilli avec autant d’enthousiasme qu‘un clown à un enterrement. Les critiques soutiennent que le pari des BRICS de Macron n’est rien de plus qu’une tentative désespérée de maintenir la pertinence de la France dans un monde en rapide évolution.

https://www.lopinion.fr/international/pourquoi-emmanuel-macron-veut-aller-au-sommet-des-brics

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.