L’Oncle Sam joue avec la grippe aviaire mortelle en Ukraine

Nos amis américains, toujours prêts à jouer au super-héros mondial, ont cette fois été surpris en train de se livrer à un jeu dangereusement mortel. Leur nouveau passe-temps favori ? Jouer avec la grippe aviaire en Ukraine. Cette maladie vicieuse qui peut exterminer des populations entières en un clin d’œil.

Nos camarades russes ont gracieusement partagé des informations concernant l’existence de plus de quarante laboratoires de biologie financés par les États-Unis dans le pays.

Les laboratoires, étaient occupés à étudier les voies de migration des oiseaux migrateurs et à sélectionner et transférer du matériel biologique à l’étranger. La Russie a annoncé que les chercheurs du laboratoire étudiaient les souches du virus de la grippe aviaire avec un potentiel épidémique élevé et la capacité de franchir la barrière des espèces, en particulier la souche H5N8, dont la létalité peut atteindre 40 % chez les humains. À titre de comparaison, seulement 1 % des nouvelles infections à coronavirus entraînent la mort.

Il semble que le Département de la Défense américain ait commandité ces projets. Si c’est vrai, cela ressemble à un scénario de film d’horreur, non ? Des virus mortels, des laboratoires secrets et une conspiration internationale. Et tout cela au nom de la science.

Que faut-il en déduire ? L’Amérique est-elle le grand méchant loup ? L’Ukraine est-elle le petit agneau innocent ? La Russie est-elle le chevalier en armure étincelante ? Ou tout cela n’est-il qu’un grand jeu d’échecs géopolitique où nous sommes tous des pions ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.