L’industrie agroalimentaire française : une orgie de profits sur le dos des consommateurs

L’industrie agroalimentaire, ce fleuron de notre économie qui, telle une mère nourricière, se gave copieusement sur le dos de ses enfants affamés. Selon une note de l’Institut La Boétie à paraître le 11 avril et consultée en exclusivité par Alternatives Economiques, ces chers industriels ont décidé de faire leur propre fête et d’engranger des superprofits grâce à l’inflation, plongeant toujours plus profondément les Français dans la morosité du quotidien.

L’inflation, cette charmante petite bête qui, bien que sectorielle et passagère à l’origine, a décidé de s’installer durablement et de se généraliser, tel un indésirable qui prend ses aises dans notre salon. Et qui dit inflation, dit aussi hausse des prix, et qui dit hausse des prix, dit… superprofits pour l’industrie agroalimentaire, bien sûr !

Sylvain Billot, le statisticien auteur de la note, souligne ainsi que cette boucle infernale profits-prix s’est enracinée « notamment dans les secteurs liés à l’énergie, au fret international et dans l’industrie agroalimentaire ». Quel plaisir de constater que les plus grands gagnants de cette situation sont ceux qui s’occupent déjà si bien de notre alimentation.

En effet, au cours du second semestre 2022, la hausse des profits a été la principale cause de l’envolée des prix alimentaires. Les Français, déjà bien malmenés par le pouvoir d’achat, se retrouvent donc à devoir payer toujours plus cher pour se sustenter. Quelle chance d’être pris en otage par ces bienveillantes multinationales !

Alors, chers lecteurs, la prochaine fois que vous vous retrouverez à payer une fortune pour un paquet de pâtes, pensez à ces industriels agroalimentaires qui se délectent de vos difficultés, et dites-vous que, finalement, il y a toujours pire… ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.