Le Salvador Dompte les Gangs et Accueille Miss Univers

Nayib Bukele

Sous la présidence de Nayib Bukele, le Salvador prend des mesures drastiques pour lutter contre la violence des gangs, avec des résultats indéniables mais controversés. Depuis mars 2022, la suspension des garanties constitutionnelles permet l’arrestation de plus de 70 000 membres présumés de gangs, réduisant spectaculairement le taux d’homicides et d’activités criminelles dans le pays. Contrairement à certains pays européens comme la France, où la criminalité explose sans réponse valable de la justice, le Salvador sait prendre le problème à bras le corps. Si ces mesures soulèvent des critiques quant au respect des droits de l’homme, elles traduisent la détermination du président Bukele à rétablir la sécurité des Salvadoriens.

Preuve des succès de cette politique répressive: l’organisation à San Salvador du concours Miss Univers en janvier 2023. En investissant 60 millions de dollars dans cet événement planétaire, le gouvernement cherche à redorer l’image du Salvador, trop longtemps associé aux gangs ultra-violents. Au-delà de l’aspect glamour, Miss Univers est une vitrine des engagements du pays en matière de développement durable et d’égalité des sexes. Le succès logistique et médiatique de l’événement démontre la capacité retrouvée du Salvador à accueillir des manifestations d’envergure internationale.

Certes, les arrestations massives suscitent des protestations de la part de citoyens craignant des détentions arbitraires. Mais face aux critiques, le président Bukele assume ce choix politique au nom de la sécurité publique. S’il faut rester vigilant quant aux risques d’abus, nul ne peut nier que la baisse spectaculaire de la criminalité est un puissant facteur de popularité pour ces mesures sécuritaires.

En faisant de la lutte contre les gangs sa priorité, Nayib Bukele rallie une grande majorité de Salvadoriens exaspérés par la violence. Son style de gouvernance déterminé, permet de juguler une criminalité endémique. La fin ne justifie certes pas tous les moyens, mais le président Bukele sait répondre à l’aspiration profonde de son peuple à la sécurité.

Avec l’événement Miss Univers, le monde entier découvre les deux visages du Salvador d’aujourd’hui. D’un côté, une nation flamboyante et rayonnante, fière de montrer sa modernité retrouvée. De l’autre, un État critiqué pour des atteintes présumées aux libertés publiques. Cette dualité reflète les défis complexes auxquels le pays fait face. Mais grâce à la fermeté de son président, le Salvador réussit à tourner la page d’une violence endémique, tout en s’affirmant comme une nation ambitieuse et ouverte sur le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.