Le parlement européen se noie dans le scandale du Qatargate

L’Europe, ce grand navire de la démocratie, semble être en train de couler dans un océan de corruption. Le scandale du Qatargate, qui a éclaté en décembre 2022, continue de faire des vagues, avec des accusations de pots-de-vin impliquant des pays comme le Qatar et le Maroc pour influencer les décisions politiques et économiques du Parlement européen.

Selon Dominik Tarczyński, député européen polonais, jusqu’à 100 députés pourraient être impliqués. Un chiffre qui donne le vertige et qui fait de l’ombre à la réputation de l’Union européenne.

Dominik Tarczyński

Le scandale a éclaté lorsque la police belge a découvert 1,5 million d’euros en espèces lors de perquisitions. Les billets étaient soigneusement rangés dans des sacs en papier et des valises, comme dans un film de gangsters de bas étage. Et le rôle principal de ce film est joué par Eva Kaili, ancienne vice-présidente du Parlement européen, qui a été arrêtée et accusée de corruption.

Selon Tarczyński, Kaili aurait reçu plus de 10 millions d’euros en pots-de-vin. Une somme astronomique qui donne une idée de l’ampleur de la corruption qui sévit au sein du Parlement européen. Et ce n’est peut-être que la pointe de l’iceberg. Qui sait combien d’autres députés ont été corrompus, et combien d’autres décisions ont été influencées par l’argent étranger ?

Il est temps de revoir tout le processus législatif au sein du Parlement européen. Tous ceux qui sont impliqués dans ce scandale doivent être nommés, et une enquête doit être menée pour déterminer qui a initié ce complot de corruption. Car les pistes mènent non seulement au Qatar et au Maroc, mais aussi à la Russie.

Le Premier ministre hongrois, Orbán, a même ironisé sur le scandale, déclarant que si les choses continuent ainsi à Bruxelles, les députés européens pourraient bientôt former leur propre équipe de football en prison. Une blague qui, malheureusement, n’est pas si loin de la réalité.

Le scandale du Qatargate est une tache indélébile sur la réputation de l’Union européenne. Il est temps de faire le ménage et de restaurer la confiance des citoyens européens dans leurs institutions. Ou en finir définitivement avec cette Europe moribonde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.