Grammys: non à l’IA

L’Académie des Grammy Awards a récemment annoncé que seuls les “créateurs humains” peuvent être nominés pour les Grammy Awards, ajoutant de nouvelles limitations pour les chansons produites par l’intelligence artificielle. Cette décision, qui semble être une tentative désespérée de préserver l’humanité dans un monde de plus en plus dominé par les machines, a été accueillie avec un mélange de scepticisme et d’indignation.

Selon les nouvelles exigences, toute œuvre qui comporte des éléments créés par l’IA doit également comporter une “composante d’auteur humain” qui est “significative” pour être considérée pour un Grammy Award. En d’autres termes, l’Académie des Grammy Awards a décidé que les machines ne peuvent pas être créatives, du moins pas de manière “significative”. C’est une affirmation audacieuse, surtout à une époque où l’IA est capable de produire des œuvres d’art, de composer de la musique et même d’écrire des articles de presse.

L’Académie a également déclaré qu’elle “embrasse les avancées technologiques”, ajoutant qu’elle voulait s’assurer que “la créativité et la passion humaines sont protégées”. C’est une déclaration noble, mais elle soulève une question importante : la créativité et la passion sont-elles vraiment menacées par l’IA ? Ou est-ce simplement une réaction de peur face à une technologie que nous ne comprenons pas entièrement ?

D’autres changements d’éligibilité exigent que les artistes soient responsables d’au moins 20% d’une œuvre pour qu’elle soit considérée. Le nombre de personnes éligibles pour les “Big Four” des Grammy – meilleur nouvel artiste et meilleur nouvel album, chanson et enregistrement – a également été réduit de 10 à huit.

Il est intéressant de noter que ces nouvelles règles ont été annoncées peu de temps après que Paul McCartney a annoncé qu’une “dernière” chanson des Beatles serait publiée plus tard cette année, après avoir été achevée avec l’aide de l’IA. McCartney a déclaré que la technologie a été utilisée pour “extraire” la voix de John Lennon d’une démo, tandis que les “vocaux purs” de Lennon ont été utilisés pour compléter la chanson.

Il semble que l’Académie des Grammy Awards ait décidé de tracer une ligne dans le sable, affirmant que la créativité humaine est supérieure à celle de l’IA. C’est une position intéressante à prendre, mais il reste à voir si elle tiendra face à l’évolution rapide de la technologie.

https://www.forbes.com/sites/tylerroush/2023/06/16/grammy-awards-restrict-ai-only-meaningful-human-work-will-be-recognized/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.