NASA: Le soleil coupable, pas nos SUV !

La NASA, notre chère agence spatiale, a finalement admis que le changement climatique (s’il éxiste) est dû aux modifications de l’orbite solaire de la Terre, et non aux SUV et aux combustibles fossiles.

Depuis 1958, la NASA a observé que les changements dans l’orbite solaire de la Terre et les modifications de l’inclinaison axiale de la Terre sont responsables de ce que les scientifiques du climat appellent aujourd’hui le “réchauffement” ou le “refroidissement“. Donc, nous, les humains, ne sommes pas responsables du réchauffement ou du refroidissement de la planète en conduisant des SUV ou en mangeant du bœuf.

C’est un fait, la plus grande influence sur les conditions météorologiques et climatiques sur Terre est le soleil. Selon la position de la Terre par rapport au soleil à un moment donné, les conditions climatiques vont varier de manière dramatique.

Il est intéressant de noter que la NASA a publié des informations sur la Théorie Climatique de Milankovitch sur son site web Earth Observatory en 2000, révélant que la planète change en fait en raison de facteurs externes qui n’ont absolument rien à voir avec l’activité humaine. Cependant, cette information n’a pas encore atteint le grand public, ce qui explique pourquoi certains extrémistes climatiques prétendent maintenant que nous n’avons plus que 18 mois avant que la planète ne meure d’un excès de dioxyde de carbone (CO2).

La vérité, cependant, est beaucoup plus proche de ce que l’astrophysicien serbe Milutin Milankovitch, dont la Théorie Climatique de Milankovitch porte le nom, a proposé sur la façon dont les variations saisonnières et latitudinales du rayonnement solaire qui frappe la Terre de différentes manières, et à différents moments, ont le plus grand impact sur les modèles de changement climatique de la Terre.

En 1982, six ans après la publication de cette étude, le Conseil National de Recherche de l’Académie Nationale des Sciences des États-Unis a adopté la théorie de Milankovitch comme vérité, déclarant que: “… les variations orbitales restent le mécanisme le plus minutieusement examiné du changement climatique sur des échelles de temps de dizaines de milliers d’années et sont de loin le cas le plus clair d’un effet direct du changement d’insolation sur la basse atmosphère de la Terre.”

Si nous devions résumer le tout en une phrase simple, ce serait celle-ci : Le plus grand facteur influençant les conditions météorologiques et climatiques sur Terre est le soleil, point final. Selon la position de la Terre par rapport au soleil à un moment donné, les conditions climatiques vont varier de manière dramatique, et même créer des anomalies drastiques qui défient tout ce que les humains pensaient savoir sur le fonctionnement de la Terre.

Mais plutôt que d’embrasser cette vérité, les “scientifiques” du climat d’aujourd’hui, rejoints par les politiciens de pour ‘l’environnement’ et une complicité des médias mainstream, insistent sur le fait que ne pas utiliser de sacs de courses réutilisables au supermarché et ne pas avoir de véhicule électrique détruit la planète si rapidement que nous devons absolument mettre en place des taxes climatiques mondiales comme solution.

Le débat sur le changement climatique n’est pas une question de science. C’est un effort pour imposer des contrôles politiques et économiques sur la population par l’élite. Et c’est une autre façon de diviser la population contre elle-même, avec certains qui croient au réchauffement global d’origine humaine et d’autres qui ne le font pas, c’est-à-dire diviser pour mieux régner.

https://www.sott.net/article/420049-NASA-admits-climate-change-occurs-because-of-changes-in-Earths-solar-orbit-not-because-of-SUVs-and-fossil-fuels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.