L’IA Nécromancienne : Quand la Technologie Profane la Mort

Préparez-vous à franchir un nouveau cap dans l’absurdité technologique. Après les selfies, les filtres beauté et les emojis qui dansent, voici venu le temps de converser avec les morts grâce à l’intelligence artificielle. Fini le deuil, les larmes et la tristesse, il suffit désormais de quelques clics pour renouer avec son cher disparu et lui demander des conseils depuis l’au-delà.

Bien sûr, peu importe que ce ne soit qu’un ersatz sans âme généré par un algorithme, l’essentiel est de pouvoir se bercer d’illusions en entendant une pâle imitation de la voix d’un être aimé. Certains y voient même un moyen de transmettre la sagesse des anciens aux jeunes générations. Comme c’est touchant. Nul doute que papy sera ravi de pouvoir continuer à radoter ses anecdotes pour l’éternité.

Les entreprises à l’origine de ces applications nécrophiles se gardent bien de soulever les questions éthiques, préférant mettre en avant le côté “réconfortant” et les vertus thérapeutiques de leurs inventions macabres. Mais qui peut sincèrement croire qu’interagir avec un fantôme numérique aide à faire son deuil ? Au contraire, n’est-ce pas le meilleur moyen de sombrer dans le déni et de s’enfermer dans une relation malsaine avec un mort-vivant pixelisé ?

Imaginez aussi les dérives potentielles. Que se passera-t-il quand ces IA commenceront à délirer et à tenir des propos incohérents, voire choquants ? “Désolé mamie, je crois que ton avatar vient de péter un câble, il n’arrête pas de me raconter des blagues graveleuses…” Et que dire du risque de voir des petits malins s’amuser à pirater le compte d’un défunt pour lui faire dire n’importe quoi ? Les repas de famille risquent d’être animés.

Mais le plus consternant dans cette histoire, c’est de constater à quel point nous sommes devenus accros à la technologie au point de lui confier ce que nous avons de plus intime et sacré : nos relations avec ceux qui nous ont quittés. Plutôt que d’accepter la finitude de la vie et d’apprendre à chérir les vrais souvenirs, nous préférons nous réfugier dans un simulacre vide de sens. C’est pathétique.

Alors par pitié, éteignez vos smartphones, rangez vos avatars grotesques et laissez les morts reposer en paix. La vie est trop courte pour la gâcher en bavardages stériles avec des ectoplasmes synthétiques. Occupez-vous plutôt des vivants, ils ont bien plus besoin de votre attention. Et si vraiment l’envie vous prend de communiquer avec l’au-delà, faites comme nos ancêtres : allumez une bougie et parlez dans le vide. Au moins, vous aurez l’air moins con.

https://edition.cnn.com/2024/05/06/tech/ai-communicating-with-dead/index.html
https://www.lapresse.ca/actualites/2023-12-27/l-ia-pour-parler-aux-morts.php
https://lactualite.com/techno/faire-parler-les-morts-grace-a-lia/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.