La fréquence Schumann : un tueur silencieux

La fréquence Schumann, ce doux murmure de la Terre qui nous entoure, n’est pas aussi innocente qu’elle en a l’air. En effet, cette fréquence, qui oscille autour de 7,83 Hz, a des effets dévastateurs sur la santé humaine et animale. Mais récemment, un changement majeur a été observé dans cette fréquence, suscitant des interrogations et des spéculations.

La fréquence Schumann, découverte par le physicien allemand Winfried Otto Schumann en 1952, est une onde électromagnétique naturelle générée par le champ magnétique terrestre. Elle est créée par les ondes électromagnétiques qui rebondissent entre la surface de la Terre et l’ionosphère, formant une onde sphérique. Les éclairs et les éruptions solaires excitent davantage ces fréquences, ce qui conduit à un motif d’onde stationnaire dans l’atmosphère terrestre.

Winfried Otto Schumann

Mais ne vous y trompez pas, cette fréquence n’est pas forcément votre amie. Plusieurs études suggèrent que la fréquence Schumann de 7,83 Hz affecte négativement la santé et le bien-être humains. Elle a été liée à des troubles cognitifs, à une augmentation du stress et de l’anxiété, à une altération de la fonction immunitaire, du sommeil, et bien plus encore. De plus, la fréquence Schumann n’affecte pas seulement les humains, mais aussi les animaux et les plantes.

Cependant, le 18 juin 2023, un changement majeur a été observé dans la fréquence Schumann. Un blackout a été suivi par une image incompréhensible et erratique, puis une nouvelle trame colorée est apparue.

Ce changement est totalement inédit et suggère une autre musique, un autre chant et champ fréquentiel. La nouvelle trame évoque un encodage pour l’ADN du vivant, une partition de musique ‘divine’, la bascule du sinusoïdal au scalaire. Même un visuel aussi linéaire qu’un spectogramme de fréquences électromagnétiques révèle soudain la beauté, l’intelligence sous-jacente, la danse cosmique des ondes de vie.

Plusieurs sources rapportent que la fréquence Schumann a connu des fluctuations inhabituelles en 2023. Par exemple, une vidéo sur YouTube intitulée “Schumann Resonance is FLARING UP earlier than expected in 2023, will they continue?” mentionne une augmentation de l’activité de la fréquence Schumann au début du mois de mars 2023. Une autre vidéo, “Schumann Resonances ARE RISING in 2023 FULL BREAKDOWN”, rapporte que l’énergie à 14 Hz a souvent été plus forte que la fréquence fondamentale de Schumann à 7,8 Hz en 2023, ce qui soulève des questions sur l’évolution future de cette fréquence.

Ces observations suggèrent que le changement observé dans la fréquence Schumann n’est pas un événement isolé, mais fait partie d’un phénomène plus large. Cela soulève des questions sur les causes de ces fluctuations et leurs implications potentielles pour la santé humaine et l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.