Amazon prime : le piège à clics qui coûte cher

Amazon, le géant de la vente en ligne, est accusé d’avoir piégé ses clients avec son service Prime. La Federal Trade Commission (FTC) américaine a porté plainte contre Amazon pour ce qu’elle qualifie d’effort de plusieurs années pour inscrire les consommateurs à son programme Prime sans leur consentement et en rendant difficile leur désabonnement.

Selon la plainte déposée par la FTC auprès de la Cour de district des États-Unis pour le district ouest de Washington, Amazon aurait utilisé des designs trompeurs, connus sous le nom de “dark patterns“, pour tromper les consommateurs et les inscrire au programme. Il semble que l’option d’achat sur Amazon sans souscrire à Prime était plus difficile dans de nombreux cas. De plus, les consommateurs se voyaient parfois présenter un bouton pour finaliser leurs transactions, sans que ce bouton indique clairement qu’il les inscrivait également à Prime.

La FTC, dirigée par la critique de Big Tech, Lina Khan, a également allégué que la direction de l’entreprise avait ralenti ou rejeté des modifications qui auraient facilité l’annulation de l’abonnement. Ces pratiques seraient en violation de la FTC Act et d’une autre loi appelée la Restore Online Shoppers‘ Confidence Act.

Lina khan

Lancé en 2005, Prime compte plus de 200 millions de membres dans le monde qui paient 139 dollars par an, ou 14,99 dollars par mois, pour une livraison plus rapide et d’autres avantages, tels que la livraison et les retours gratuits.

La FTC a également accusé Amazon de tenter d’entraver son enquête sur Prime, qui a commencé en 2021, à plusieurs reprises. “Amazon a piégé et enfermé les gens dans des abonnements récurrents sans leur consentement, non seulement en frustrant les utilisateurs, mais aussi en leur coûtant beaucoup d’argent“, a déclaré Khan dans un communiqué.

Amazon n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire. L’entreprise a fait l’objet d’un examen réglementaire accru ces dernières années alors qu’elle étend sa domination du commerce électronique et se lance dans d’autres marchés, comme l’épicerie et les soins de santé.

  1. Pour être tombé dans le panneau 3 fois en faisant le clic de travers, il suffisait de faire une demande en appelant Amazon pour rectifier l erreur de manip. Le remboursement de 50 euros etait effectué sous 4-5 jours à chaque fois. Mais oui hélas tout est fait pour piéger le consommateur…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.