La france joue avec le feu: un missile hypersonique testé

La France, ce pays connu pour sa gastronomie, ses vins, et sa Tour Eiffel, a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure. Et non, ce n’est pas une nouvelle recette de croissant ou un vin millésimé, mais quelque chose de beaucoup plus inquiétant. La France a effectué un essai en vol d’un prototype de missile hypersonique, une première pour le pays.

Le planeur, capable d’atteindre une vitesse supérieure à Mach 5 et de changer de trajectoire en vol, a été aperçu en vol au-dessus de l’océan Atlantique. C’est comme si on avait donné des ailes à un missile, le rendant encore plus imprévisible et dangereux.

Selon l’agence de défense française, cet essai vise à développer une nouvelle technologie de missile capable d’échapper aux défenses aériennes les plus sophistiquées.

Le missile, baptisé V-MAX, a été lancé depuis le site d’essai de missiles de Biscarosse, dans le sud-ouest de la France.

Le vol d’essai, sur une trajectoire longue portée très exigeante, représente un défi technique sans précédent qui ouvrira la voie à l’avenir de notre feuille de route nationale en matière d’hypervitesse, a déclaré l’agence dans un communiqué.

Les planeurs hypersoniques, des véhicules non propulsés et manœuvrables volant à des vitesses supérieures à Mach 5, sont à l’étude par les principales puissances nucléaires depuis plusieurs années. Ils utilisent généralement une fusée pour propulser le planeur à une haute altitude avant que le planeur et sa charge utile ne redescendent à une vitesse hypersonique.

Ces planeurs sont conçus pour transporter une ogive nucléaire ou conventionnelle. Contrairement aux missiles balistiques dont les trajectoires sont fixées au lancement, les planeurs hypersoniques peuvent changer de direction à grande vitesse. C’est comme si on avait donné un volant à une bombe, la rendant encore plus imprévisible et dangereuse.

Alors que la France s’engage dans cette course aux armements, on ne peut s’empêcher de se demander si elle a bien réfléchi aux conséquences, surtout face aux Russes qui disposent déjà de cette technologie depuis belle lurette et donc de l’avance technologique qui va avec.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.