La cour des comptes se lèche les babines: prime de 9.000€ en secret pour ses membres

Ecouter cet article

Au beau milieu de la crise, alors que les poches du peuple français se vident, les seigneurs de la Cour des Comptes jouissent d’un nouvel appétit de privilèges. Discrètement, ils ont réussi à s’accorder une friandise financière inédite dans le budget de 2023: une prime de 9.000€ en moyenne pour leurs magistrats. Un coup de maître, subtil et délicat, délicieusement ironique de la part d’une institution censée surveiller les dépenses excessives du pays.

Dissimulée en “mesure catégorielle” dans la loi de finances pour 2023, cette prime – qui totalise plus de 300.000€ – reste modeste pour le corps de 459 magistrats. Et que signifie “mesure catégorielle” ? L’octroi de primes supplémentaires au-delà de l’indice salarial et de ses variations. Un tour de passe-passe financier pour “harmoniser” les régimes indemnitaires avec ceux d’autres corps de l’État.

Les documents budgétaires évitent habilement d’expliquer les bases de calcul de cette augmentation, laissant l’information dans l’ombre. Cependant, un tableau révèle que ce montant est valable seulement pour quelques mois. En fait, en une année complète, la Cour se distribue un supplément de 4,1 millions d’euros pour ses 459 magistrats, ce qui correspond à une moyenne annuelle de 9.000€. C’est une belle récompense, surtout si l’on considère que les magistrats touchent en moyenne 118.000€, selon la même loi de finances.

Et quelle excuse nous donne-t-on pour justifier ce cadeau coûteux? Une prétendue harmonisation des rémunérations pour le nouveau corps des administrateurs de l’État et d’autres hauts fonctionnaires. Un décret du 16 août 2022 a même voté une enveloppe de 3,8 millions d’euros pour garantir une revalorisation salariale à partir de février 2022. Les chiffres annoncés dans la loi de finances de 2023 pour cette prime varient entre 3,4 et 4,1 millions d’euros.

Il semblerait qu’au moment où les citoyens ressentent les effets douloureux d’une politique gouvernementale erratique, l’abondance ne s’épuise que pour certains. Le peuple français, lui, n’est pas si chanceux.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires