Incendie suspect: l’innocence américaine en cendres

Dans le pays de l’Oncle Sam, où la liberté et la justice sont censées régner, une ombre plane. Cette ombre a pris la forme d’un incendie dévastateur qui a ravagé le TD Ameritrade Bartlett Warehouse le 4 février 2022. Un incendie qui, coïncidence ou non, a éclaté juste après l’annonce d’une enquête du Département de la Justice sur les vendeurs à découvert de Wall Street.

L’entrepôt en question n’était pas n’importe quel bâtiment. Il était le plus grand centre de stockage de documents, et il contenait des informations cruciales sur 60 fonds spéculatifs soupçonnés de vente à découvert manipulatrice. Et comme par hasard, cet entrepôt ultra-moderne, équipé des dernières technologies de prévention des incendies, a été réduit en cendres par un incendie déclenché, selon les autorités, par une “étagère tombante” qui aurait désactivé tout le système d’arrosage du bâtiment situé sur le toit.

Les fonds spéculatifs ont été l’objet d’un examen minutieux de la part des investisseurs de détail, en particulier de la communauté AMC et GME, après la frénésie des “meme stocks” de l’année dernière. Ces fonds ont réussi à supprimer le prix des actions de ces deux sociétés grâce à des stratégies de vente à découvert prédatrices.

Dans une exclusivité Bloomberg, Gary Gensler a déclaré que 90 à 95% des transactions sur le marché de détail ne passent pas par la bourse éclairée, mais plutôt par des “dark pools“. Et malgré tout cela, malgré l’incendie suspect et l’enquête en cours, rien n’a été fait. Aucune accusation. Aucun arrêt de la vente à découvert flagrante qui a lieu quotidiennement, volant les investisseurs.

Le principal coupable de la vente à découvert est bien sûr Citadel, propriété de Ken Griffin. Griffin est le MEGADONOR de Ron DeSantis et membre du World economic Forum.

Ken Griffin

Alors, chers lecteurs, que faut-il en conclure ? Que l’Amérique est un pays corrompu ? Que les riches et les puissants peuvent brûler des preuves et s’en tirer ? Que la justice est aveugle, mais seulement quand il s’agit de protéger les intérêts des puissants?

Il semble que nous vivions dans un monde où la vérité peut être brûlée, où la justice peut être manipulée et où les riches peuvent faire ce qu’ils veulent. Vous allez me dire, ce n’est pas nouveau. Certes.

Et pendant ce temps, les investisseurs de détail, les petits gars, sont laissés pour compte, leurs investissements volés par des pratiques de vente à découvert illégales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.