Doctor Sleep: Stephen King et l’ombre de l’adrénochrome

The Shining

Doctor Sleep“, la suite du célèbre roman “The Shining” de Stephen King, a suscité une vague de controverses et de théories diverses et variées. L’intrigue du roman, qui a été adaptée en film en 2019, tourne autour d’un groupe de marginaux qui parcourent le pays à la recherche d’enfants “qui brillent”. Ils les enlèvent, les torturent et les assassinent pour en extraire ce qu’ils appellent la “vapeur“, qui est la force vitale des victimes. En inhalant cette “vapeur”, ils deviennent plus forts et vivent plus longtemps.

Ce qui est particulièrement troublant dans cette histoire, c’est la similitude frappante avec la théorie de l’adrénochrome. L’adrénochrome est une substance chimique produite par l’adrénaline dans le corps humain. L’adrénochrome est utilisé par l’élite mondiale pour ses prétendues propriétés anti-vieillissement et régénératives. La théorie suggère que l’adrénochrome est plus puissant lorsqu’il est extrait de victimes terrifiées et torturées (avec l’adrénaline), une idée qui rappelle étrangement la manière dont la “vapeur” est extraite dans “Doctor Sleep”.

Stephen King, l’auteur du roman, est connu pour ses opinions politiques franches et n’a jamais caché son aversion pour l’ancien président américain Donald Trump. Cependant, une certaine interprétation suggère que King pourrait craindre Trump non seulement pour sa connaissance de l’adrénochrome, mais aussi pour son opposition à ces pratiques.

Cela soulève des questions sur la vérité cachée dans la fiction et la manière dont les auteurs peuvent utiliser leurs œuvres pour exprimer leurs craintes, leurs critiques ou meme leurs vénérations pour de sombres et sordides pratiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.