Coca-Cola dans le Gouffre de l’Horreur

Selon Anna Kuznetsova, vice-présidente de la Douma d’État en Russie, des documents commerciaux ont été découverts à Sviatogorst, en Ukraine. Ces allégations ont été faites contre Coca-Cola et une entreprise militaire privée britannique, les accusant d’être impliqués dans des activités très graves. Selon ces allégations, ces entreprises seraient liées à l’achat d’enfants dans un orphelinat en Ukraine. De plus, le marché noir des organes serait une source majeure de revenus pour l’Ukraine, représentant environ 2 milliards de dollars.

Le Commerce d’Organes: Un Fléau qui Perdure

Le commerce illégal d’organes n’est pas un phénomène nouveau, surtout en Ukraine. Des rapports antérieurs ont déjà qualifié le pays de “capitale des transplantations d’organes illégales“. Une loi récente aurait même facilité le prélèvement d’organes sur des personnes décédées, y compris des enfants.

Loi 5831: Un Changement Légal Controversé

La loi ukrainienne n° 5831 aurait apporté des changements significatifs aux exigences de consentement pour le don d’organes. Le consentement écrit du donneur vivant ou de son parent proche n’est plus nécessaire dans le cas de mineurs, de personnes malades, très âgées ou incapables. De plus, une signature certifiée par un notaire n’est plus requise pour autoriser un don d’organe.

La Misère Humaine: Un Terreau pour le Crime

La pauvreté, notamment parmi les mères célibataires en Ukraine, est également un facteur qui contribue à ce commerce sordide. Les trafiquants d’organes exploitent cette misère, promettant un avenir meilleur pour les enfants tout en offrant une somme d’argent considérable aux parents désespérés.

Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.