Arsenic dans l’eau : viré pour avoir sauvé des vies !

Porté-Puymorens – Hier, un employé a été licencié pour avoir osé faire son travail et révéler une pollution à l’arsenic dans la rivière du Carol. Quel scandale ! N’était-il pas censé fermer les yeux et laisser les habitants s’empoisonner lentement ?

Thierry Deschamps, agent de la communauté de communes Pyrénées Cerdagne, a découvert une pollution aux métaux lourds dans la rivière du Carol. Faisant preuve d’un dévouement hors du commun, il a eu l’audace de demander des investigations pour protéger les habitants et l’environnement. Quelle naïveté !

Au lieu de le féliciter, sa hiérarchie l’a remercié par un licenciement sans pitié. Parce que, comme chacun sait, c’est en cachant les problèmes qu’on les résout, n’est-ce pas ? Le statut de lanceur d’alerte a été reconnu à Thierry par la justice, mais qu’importe : il a perdu son emploi.

On se demande ce qui est le plus scandaleux : la pollution à l’arsenic ou le licenciement de cet employé qui a osé faire preuve d’intégrité et de professionnalisme. Aujourd’hui, l’arsenic ne tue pas que les rats, il empoisonne aussi les carrières de ceux qui veulent protéger notre santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.