Tchernobyl 2.0 : le Royaume-Uni livre un cadeau radioactif à l’europe

Les amateurs d’apocalypses environnementales se réjouissent. La Russie, dans un récit fascinant de réalité dramatique, annonce le retour du nuage radioactif voyageant à travers l’Europe. Le coupable ? L’uranium appauvri, en tête du box-office des éléments radioactifs. L’acteur de soutien ? Le Royaume-Uni, dont la généreuse livraison de munitions à l’uranium appauvri à l’Ukraine ressemble maintenant à un cadeau empoisonné. Silence radio dans la presse française, mais ne vous inquiétez pas, les nuages radioactifs ont un passeport, ils s’arrêteront à la frontière… ou pas.

Nikolaj Patrushev, secrétaire du conseil de sécurité russe, est celui qui a révélé ce scénario digne d’un film catastrophe. Selon lui, une explosion dans un dépôt de munitions ukrainien a engendré un nuage de radioactivité. L’Ukraine, toujours prête pour un feu d’artifice nucléaire, a décidé d’épicer les choses avec un peu d’uranium appauvri. Apparemment, les munitions livrées par le Royaume-Uni sont bien arrivées…

Il semblerait que ce cadeau britannique ait pris un peu trop d’altitude et se dirige désormais vers l’Europe occidentale. Merci, voisins ukrainiens, pour ce don qui ne cesse de donner. Peut-être devrions-nous commencer à envisager une nouvelle catégorie d’UV : les UV “apocalyptiques”.

Et pendant ce temps, nos médias français se focalisent sur le glamour de Cannes. Les robes éblouissantes, les sourires éclatants, et l’appui vibrant des célébrités à l’Ukraine… Quelle place pour un nuage radioactif dérivant vers l’Europe occidentale ? Pas très photogénique, ce dernier…

Mais restons sereins. Les nuages radioactifs, comme nous le savons tous, respectent scrupuleusement les frontières nationales.

Quant aux pessimistes qui s’inquiètent des conséquences de ce nuage radioactif, n’oubliez pas, la France est le pays de la haute couture. Il n’y a rien de plus chic qu’une combinaison anti-radiations. Préparez-vous pour la prochaine Fashion Week.

Pendant ce temps, Monsieur Patrushev est probablement en train de siroter sa vodka en contemplant les feux d’artifice ukrainiens de loin. Et au Royaume-Uni ? Sans doute se félicitent-ils de la “réussite” de leur livraison…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.