La Renaissance du complexe de censure : un danger pour la liberté d’expression

Dans les ruines de notre naïveté, nous sommes tombés dans un monde Orwellien. La liberté d’expression, autrefois fierté de nos démocraties, est désormais enchaînée par le “Complexe de Censure Industrielle” (#CCI). Une entité souterraine, tout aussi terrifiante que son cousin du 20ème siècle, le “Complexe Militaro-Industriel“.

La promesse de l’internet, un espace où les idées circulent librement, a été broyée sous les rouages implacables du #CCI. Ils ne craignent ni les “spammeurs” ni les “faux informateurs”, mais les voient comme des guerriers dans une guerre hybride qui détruit la paix de notre champ d’information.

De nombreux organismes, comme le Public Good Projects, se vantent de leurs méthodes analytiques absurdes, annonçant leur dominance de l’information comme le Titanic, s’auto-proclamant “insubmersible”. Nous nous sommes tellement habitués à vivre dans une “guerre” ou une “paix” clairement définies que nous avons accepté sans broncher l’idée de l’existence d’une zone grise, où la guerre est constamment en cours, qu’elle soit déclarée ou non.

Pendant ce temps, des pays comme la Russie, la Chine ou l’Iran nous regardent, se gaussant de notre innocence. Nous sommes devenus, ironiquement, des acteurs de notre propre pièce tragique, où la liberté d’expression est un luxe qu’on ne peut plus se permettre.

Les organismes du #CCI parlent sans cesse de construire une “résilience” à la désinformation. En réalité, ils veulent que le public n’entende que des récits approuvés si souvent que tout le reste semble effrayant ou répugnant. Ils souhaitent mettre en place une homogénéité politique, un contrôle total sur la narration, afin de réaliser une “guerre hybride”.

Comme l’avertissait sagement Eisenhower en 1961, nous nous retrouvons à la merci d’une “élite scientifique et technologique“. Notre politique publique est devenue captive d’une industrie technologique avide de pouvoir. Si nous ne nous réveillons pas, il pourrait être trop tard pour sauver notre démocratie.

https://www.racket.news/p/report-on-the-censorship-industrial-74b

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.