L’Effroyable Scandale JPMorgan-Epstein : 1 Milliard de Dollars dans le Trafic d’Êtres Humains

L’affaire Jeffrey Epstein continue de révéler des connexions troublantes avec JPMorgan Chase, une des banques les plus influentes au monde. Des développements récents ont mis en évidence le rôle de la banque dans la gestion de fonds liés aux activités criminelles d’Epstein.

Les Allégations Renforcées : JPMorgan Chase est sous les projecteurs pour avoir facilité des opérations financières significatives pour Jeffrey Epstein. La banque est accusée d’avoir géré activement des transactions s’élevant à des millions, même après les premières accusations publiques contre Epstein.

Révélations dans le Cadre du Litige : Il a été révélé lors du litige que JPMorgan a admis auprès du Département du Trésor américain avoir facilité plus d’un milliard de dollars de transferts liés au « trafic humain » orchestré par Epstein. Cette admission ajoute une couche supplémentaire de gravité aux accusations portées contre la banque.

Transactions Financières Détaillées : Les transactions gérées par JPMorgan pour Epstein entre 2005 et 2019 s’élèvent à plus de 2,4 milliards de dollars. Cela inclut des transferts postérieurs à la coupure des liens officiels avec Epstein en 2013, mettant en lumière la persistance des relations financières​​.

Tableau de bord

Règlements Juridiques : En réponse à ces graves accusations, JPMorgan a accepté de payer un total combiné de 365 millions de dollars pour régler ces affaires. Ce montant comprend 75 millions de dollars pour régler les réclamations des Îles Vierges américaines et un règlement supplémentaire de 290 millions de dollars approuvé par un juge américain avec les femmes se déclarant victimes d’Epstein​​​​.

Implications pour les Personnalités de Haut Niveau : L’affaire implique des individus de haut rang comme Jes Staley de JPMorgan, le milliardaire Leon Black et Boris Nikolic, conseiller de Bill Gates. Leurs transactions financières avec Epstein posent des questions cruciales sur l’étendue de la connaissance de JPMorgan et son implication éventuelle dans les opérations d’Epstein.

Position de JPMorgan : Face à ces révélations, JPMorgan maintient que la non-divulgation de certaines informations était justifiée, car elles n’étaient pas pertinentes pour les individus identifiés en relation avec Epstein. Cette défense soulève des interrogations sur les normes éthiques et les pratiques de conformité de la banque. Et c’est peu de le dire…

  1. Reuters
  2. Reuters
  3. France 24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.