RSA, Hartz IV, Espagne : Le Piège des Aides Sociales

Le RSA Nouvelle Génération en France

En France, le RSA a subi une petite cure de jouvence. Désormais, si vous ne signez pas un “contrat d’engagement réciproque”, ou si vous ne respectez pas vos obligations, vous pouvez dire adieu à votre RSA. Mais attention, le gouvernement a une petite carotte : vous pouvez récupérer les sommes perdues, même rétroactivement, dans la limite de trois mois. Il faut travailler au moins 15 heures par semaine pour être éligible.

Le Système Hartz IV en Allemagne

En Allemagne, le système Hartz IV est tout sauf un cadeau. Il faut montrer patte blanche, et même là, les sanctions peuvent être sévères. Vous devez être capable de travailler au moins 3 heures par jour pour être éligible. Mais attention, l’Allemagne envisage un revenu universel de base progressiste, l’inverse de ce que vient de décider la France, donc.

Le Cas de l’Espagne

L’Espagne, elle, a un système d’aides au chômage assez classique. Vous cotisez, vous avez droit à une aide. Mais là aussi, les conditions sont strictes. Il faut avoir travaillé au moins 360 jours au cours des 6 dernières années pour prétendre à une aide. Et cette aide diminue avec le temps.

Alors, Qui Est le Plus Radin ?

Chaque pays a sa propre manière de vous faire sentir que vous coûtez cher à la société. En France, on vous suspend le RSA si vous ne jouez pas le jeu. En Allemagne, on vous donne un peu d’espoir avec un futur revenu universel, mais on vous garde sous pression avec Hartz IV. Et en Espagne, on vous fait courir après une aide qui s’amenuise comme peau de chagrin.

Si vous comptez sur l’aide sociale pour vivre la belle vie, vous risquez de déchanter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.