Roses Spatiales: Quand la NASA S’invite dans Votre Flacon de Parfum

Bienvenue dans le futur, mes chers lecteurs! Imaginez un instant que vous puissiez sentir l’odeur des roses cultivées sur Mars. Non, ce n’est pas un scénario de science-fiction, mais une réalité en devenir grâce à Interstellar Lab, une start-up franco-américaine. Cette entreprise a créé une serre futuriste, le BioPod, inspirée des technologies spatiales. Le but ? Sauver les plantes aromatiques indispensables à la parfumerie des ravages du dérèglement climatique (sujet à débat…).

Le BioPod, ce n’est pas une simple serre. C’est un véritable laboratoire de 100 m², capable de simuler différents climats. Deux ordinateurs gèrent la température, l’humidité, la lumière et même le niveau d’oxygène. Le tout est alimenté par un réservoir de 500 litres d’eau, suffisant pour trois à six mois d’autonomie. Et devinez quoi ? Cette technologie est inspirée d’un système développé pour la NASA.

© BERTRAND GUAY / AFP

Robertet, un leader français dans le marché des arômes et parfums, a investi un million d’euros dans cette technologie. Julien Maubert, directeur de la division Matières premières de Robertet, estime que cette technologie pourrait accélérer le temps de recherche par quatre ou cinq.

L’IA fait déjà son entrée dans l’industrie de la parfumerie. Des entreprises comme IBM Watson ont développé des parfums basés sur l’IA. Imaginez un parfum créé par une machine, mais avec une touche humaine.

Le BioPod permettra d’étudier la résistance des plantes au manque d’eau et à la chaleur. Actuellement, il faut 3 tonnes de roses pour faire un litre d’huile essentielle. Imaginez si cette technologie pouvait réduire ce chiffre.

Donnez votre avis et partez à NEW YORK

Faites-vous livrer vos plats préférés, depuis vos restaurants préférés.

Donnez votre avis et gagnez de l’argent facilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.