Bill Gates: Le Prophète du Climat se Ravise

Bill Gates, l’oracle du changement climatique, semble soudainement modérer son discours. Après avoir asséné que l’apocalypse climatique nous guettait si nous ne parvenions pas à “zéro émission nette de carbone d’ici 2050”, voilà que l’homme ajuste son message. Intrigant…

Le Discours Fluctuant de Gates

Lors d’une récente allocution au Times Center à New York, Gates a fait une volte-face sur son récit apocalyptique du climat. “Aucun pays tempéré ne va devenir inhabitable,” a-t-il déclaré. Étonnant, surtout si l’on se rappelle qu’en 2021, il avait prédit que les zones équatoriales seraient “invivables”, entraînant une migration sans précédent.

Paroles et Actions, Deux Univers Parallèles

Ce qui pimente cette histoire, c’est que Gates, tout en nous exhortant à réduire nos émissions, parcourt le globe dans ses jets privés. Ces engins émettent plus de carbone en une année que la plupart des humains durant toute leur existence. Un prêcheur de sobriété surpris avec une bouteille de champagne à la main, en quelque sorte.

Les Véritables Impactés: Les Classes Populaires

Mais le pire reste à venir. Les politiques climatiques de Gates et de ses compères globalistes frappent surtout les pauvres et la classe ouvrière. Leurs plans de “zéro net” et les divers accords verts mondiaux ont pour effet de rationner l’énergie et de détourner des fonds. Résultat? Une inflation du coût de la vie pour des millions de personnes.

La Révolte Grondante

Les citoyens commencent à comprendre la supercherie. Ils se rebellent contre le socialisme, les accords verts et les initiatives “ESG” qui ont infiltré les entreprises et les gouvernements à travers le monde. Ces mesures ont freiné la croissance économique, gonflé les coûts énergétiques et dilapidé des milliards de fonds publics.

Bill Gates: Virage à 180° sur le Climat

Tout ce sabotage volontaire affaiblit les États-Unis face à des pays comme la Russie, qui ne sont pas contraints par les lubies climatiques de l’ONU. La Russie prend de l’ascendant sur les États-Unis et l’Europe grâce à une production et un transport d’énergie robustes.

Alors, pourquoi Gates ajuste-t-il son discours ? Parce que la peur ne vend plus. Les gens voient à travers la manipulation et l’exploitation. Bill Gates sait que ses investissements climatiques nuisent au niveau de vie de millions de personnes à travers le monde. Et maintenant, il tente de redorer son blason. Mais n’est-ce pas déjà trop tard ?

Donnez votre avis et partez à NEW YORK

Faites-vous livrer vos plats préférés, depuis vos restaurants préférés.

Donnez votre avis et gagnez de l’argent facilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.