Retour des restrictions COVID : sommes-nous prisonniers d’une nouvelle psychose ?

Le ministre de la santé français Aurélien Rousseau appelle à “reprendre le réflexe de mettre un masque” lorsque nécessaire.

Alors que nous pensions que le monde retrouvait un semblant de normalité, les restrictions liées au COVID-19 refont surface, en particulier dans les établissements d’enseignement.

Morris Brown College à Atlanta en est un exemple frappant. Une semaine seulement après le début des cours, des mesures “préventives” ont été réintroduites en raison de quelques cas positifs parmi les étudiants.

Le centre universitaire d’Atlanta, est également devenu un point d’attention. Les mesures préconisées sont familières : distanciation sociale, contrôles de température et interdiction des grands rassemblements. Ces mesures sont censées durer deux semaines.

Alex Jones d’Infowars avait prédit le retour de ces restrictions. Que l’on soit d’accord avec lui ou non, il semble que ses prédictions étaient correctes. Lionsgate, le studio de cinéma basé en Californie, a également adopté une approche prudente, exigeant que les employés portent des masques médicaux de qualité à l’intérieur (car les masques simples ne servent absolument à rien contre les virus).

Le comté de Los Angeles a également émis des recommandations pour que les résidents à haut risque portent des masques, malgré une faible hospitalisation. Cela soulève la question : de quoi avons-nous vraiment peur ?

Les médias grand public ont rapidement saisi l’occasion de cette “résurgence imaginaire” du COVID-19, alimentant la peur et l’incertitude. Nous avons déjà vécu cette situation auparavant, et il est essentiel de se demander si les réactions sont proportionnées à la menace.

Le département de la santé de New York a également émis des recommandations, rappelant que le COVID-19 est toujours parmi nous. Ils suggèrent le port de masques de haute qualité dans les lieux publics intérieurs bondés.

Cependant, il est essentiel de noter que le débat sur l’efficacité des masques est toujours en cours. Bien que de nombreuses études aient montré que les masques ne peuvent pas réduire la transmission du virus, les autorités le recommandent quand même. Il est vrai que les virus sont 1000 fois plus petits que les bactéries et ne sont donc pas bloqués par les masques de base (et tres peu par les autres).

  1. Morris Brown College & Atlanta University Center
  2. Infowars’ Alex Jones
  3. Lionsgate’s Internal Memo
  4. Los Angeles County Public Health
  5. NYC Health Department on COVID-19

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.