Rembrandt ressuscité: deux portraits refont surface

Ecouter cet article

Dans un monde où l’art est devenu une marchandise comme une autre, une découverte récente nous rappelle que l’art, c’est bien plus que de l’argent. Deux portraits de Rembrandt, perdus depuis près de 200 ans, ont été retrouvés dans une collection privée britannique. Ces œuvres, qui étaient restées à l’abri des regards pendant deux siècles, ont été découvertes lors d’une évaluation de routine par un expert de la maison de vente aux enchères Christie’s.

Ces portraits, datant de 1635, représentent un couple âgé de Leiden, aux Pays-Bas, qui avait des liens familiaux avec Rembrandt. Les portraits étaient absents de la littérature sur Rembrandt aux 19e et 20e siècles. Ils ont une intimité, une dignité. Ils sont extraordinaires. Les originaux ont été vus pour la dernière fois par le public en 1824, l’année où ils ont été vendus aux ancêtres de leurs propriétaires actuels, qui ne savaient pas que les deux étaient des originaux confirmés.

Après leur redécouverte, les portraits ont été envoyés au Rijksmuseum d’Amsterdam pour être examinés par des experts de Rembrandt. Les experts ont conclu que les portraits étaient bien de Rembrandt. Les portraits sont relativement petits : moins de 20 cm de haut et 16,5 cm de large, ce qui en fait parmi les plus petits portraits connus de Rembrandt.

Les portraits représentent Jan Willemsz van der Pluym et sa femme Jaapgen Carels, dont le fils a épousé une cousine de Rembrandt. Les deux familles étaient également voisines. Les portraits sont restés en possession de la famille van der Pluym jusqu’en 1760, puis ont passé par diverses collections d’art à Varsovie et à Paris avant d’entrer en possession de James Murray, 1er baron Glenlyon. Il les a mis en vente le 18 juin 1824, avec une simple inscription “Rembrandt – très énergique et finement coloré”.

Après une tournée à New York et à Amsterdam en juin, les portraits retourneront à Londres pour être exposés et vendus aux enchères. On s’attend à ce qu’ils rapportent entre 6,25 et 10 millions de dollars.

C’est une histoire qui nous rappelle que l’art n’est pas seulement une marchandise, mais aussi une partie de notre histoire et de notre culture. Ces portraits ont été créés par un des plus grands artistes de tous les temps, et ils ont été perdus pendant près de 200 ans. Maintenant, ils sont de retour, et ils nous rappellent que l’art est plus qu’un simple objet à vendre. C’est une partie de notre humanité.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires