La pyramide du soleil : un trésor caché en bosnie

Dans la petite ville de Visoko, en Bosnie, un trésor de l’histoire humaine a été découvert par l’entrepreneur américano-bosnien Semir Osmanagić. Ce visionnaire a vu au-delà de la simple colline de 213 mètres de haut, pour y découvrir ce qu’il a nommé la “Pyramide du Soleil”.

Osmanagić, avec la passion d’un explorateur et la détermination d’un chercheur, a défié les sceptiques et a lancé une campagne pour prouver que cette formation géologique n’était pas seulement une colline, mais une pyramide construite par une civilisation ancienne. Sa théorie, bien que controversée, a ouvert la porte à de nouvelles perspectives sur l’histoire de l’humanité.

Selon Osmanagić, ces pyramides auraient été construites entre 12000 et 500 av. J.-C., ce qui en ferait les plus anciennes structures pyramidales connues. Cette affirmation audacieuse a suscité des critiques, mais Osmanagić n’a pas été découragé. Au contraire, il a créé la “Fondation du parc archéologique de la pyramide bosnienne du Soleil“, qui mène des fouilles sur le site depuis 2005.

Les travaux de la fondation ont révélé des formations géologiques intéressantes et ont attiré l’attention du monde entier sur la Bosnie. Malgré le scepticisme de certains, Osmanagić reste déterminé à prouver que la “Pyramide du Soleil” est bien une création humaine.

Que l’on croie ou non à la théorie d’Osmanagić, une chose est certaine : son travail a mis en lumière la riche histoire de la Bosnie et a stimulé l’intérêt pour l’archéologie dans le pays. Et qui sait ? Peut-être que les fouilles futures révéleront des preuves qui soutiendront sa théorie. Pour l’instant, nous ne pouvons qu’admirer la passion et la détermination de cet homme qui a osé rêver grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.