Poutine danse sur le champ de bataille : la Russie triomphe économiquement malgré la Guerre

C’est une véritable pirouette de l’histoire qui se dessine sous nos yeux ébahis. Le décor est sombre, les canons grondent, mais au cœur de la mêlée, la Russie parvient à esquisser une danse économique audacieuse qui laisse la zone euro dans son sillage.

Selon les calculs pointilleux du FMI, la Russie, en dépit des échos retentissants de la guerre et des sanctions occidentales d’une gravité sans précédent, devrait connaître une croissance économique en 2024 surpassant celle de la zone euro. Un véritable pied de nez à ceux qui prédisaient l’effondrement économique russe en ces temps troublés.

En 2022, malgré le vacarme des armes, l’économie russe a certes ralenti, mais a refusé de capituler. Avec une contraction du PIB de 2,2%, elle a défié les sombres prévisions du FMI qui s’attendait à un déclin de 8,5%. En 2023, la mère Russie semble prête à poursuivre sa danse audacieuse, avec une croissance prévue de 0,3%, certes modeste, mais témoignant d’une résilience stupéfiante face à la tourmente.

La véritable surprise, c’est 2024. Le FMI anticipe une croissance russe de 2,3%, éclipsant les timides 1,6% attendus pour la zone euro. Un exploit que même les stratèges économiques les plus aguerris n’avaient pas osé imaginer.

Cette nouvelle donne économique est une gifle pour la zone euro, qui peine à maintenir le rythme, et une véritable démonstration de force de la part de la Russie. Quel message cela envoie-t-il au reste du monde ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.