Patch vaccin bébé: le nouvel outil de destruction de Bill Gates

L’ombre de Bill Gates, magnat de la technologie et autoproclamé philanthrope, plane de plus en plus lourdement sur la santé mondiale. En effet, ce milliardaire semble déterminé à gonfler sa fortune personnelle avec une nouvelle technologie de livraison de vaccins, née de l’une de ses sociétés de biotechnologie, Micron Biomedical. Mais à quel prix ?

Micron Biomedical s’est aventuré dans le développement de produits à base de micro-arrays biodégradables. Les premiers tests de cette technologie ont été réalisés sur des enfants, y compris des nourrissons de seulement neuf mois. L’étude a évalué la sécurité, l’immunogénicité et l’acceptabilité du vaccin rougeole-rubéole (MR) de l’Institut Serum d’Inde, administré par la technologie de micro-arrays de Micron.

Steven Damon, le PDG de Micron Biomedical, se félicite de cette avancée, la qualifiant d'”étape importante” dans l’administration sans injection de vaccins et de thérapies potentiellement vitaux. Cependant, derrière ce vernis rassurant, on peut se demander si les véritables motivations de Gates ne sont pas plus sombres.

Les essais de phases 1 et 2 sont loin de garantir la sécurité ou l’efficacité d’un produit. Ce n’est qu’après les phases 3 et post-commercialisation que l’on peut réellement évaluer l’innocuité et l’efficacité d’un traitement, souvent après l’apparition de maladies et de blessures chez les patients ayant reçu les nouveaux traitements.

Le bilan des rappels de produits par la FDA, avec plus de 14 000 rappels au cours des dix dernières années, témoigne de ce triste fait. Et lorsqu’un produit est finalement rappelé, il est souvent trop tard. Les bureaucrates de la FDA ont déjà empoché leur part du gâteau, et nombre d’entre eux ont déjà rejoint les firmes pharmaceutiques dont ils avaient auparavant approuvé les produits.

Prenez l’exemple de Scott Gottlieb, ancien commissaire de la FDA, qui a rejoint le conseil d’administration de Pfizer en 2019. C’est le même jeu obscur que semble jouer Bill Gates à la perfection.

Ainsi, alors que Gates compte ses nouveaux billets, nous devons nous demander : cette “innovation” est-elle réellement conçue pour le bien de l’humanité, ou est-elle un moyen délibéré pour causer du tort à une échelle mondiale?

https://www.prnewswire.com/news-releases/micron-biomedical-announces-positive-measles-and-rubella-vaccination-results-from-first-clinical-trial-of-microarray-injection-free-vaccine-delivery-in-children-301826746.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.