mRNA : la vérité meurtrière derrière l’innocence du lait maternel

Chaque jour, notre monde moderne se voit secoué par une nouvelle révélation macabre liée aux vaccins à ARNm contre la Covid-19. Aujourd’hui, c’est le sacro-saint lait maternel qui devient un vecteur de mort.

Dr. William Makis, un médecin canadien triple spécialiste en radiologie, oncologie et immunologie, brise le silence. Les bébés nourris au sein par des mères ayant reçu le vaccin à ARNm contre la Covid-19 sont en danger. Tragiquement, certains ne survivent pas.

Il présente deux cas édifiants. Le premier concerne une mère de 36 ans du Nouveau-Mexique dont le bébé de huit semaines est décédé en juillet 2021, deux semaines seulement après sa première dose de Pfizer. Les symptômes de l’enfant étaient variés et étranges, allant d’une paupière enflée à des vomissements fréquents. L’enfant a finalement succombé à une maladie rare, la maladie de Kawasaki.

Le second cas est tout aussi déchirant. Un nourrisson de cinq mois meurt le 20 mars 2021, trois jours seulement après que sa mère ait reçu sa seconde dose du vaccin Pfizer. Le diagnostic ? Thrombotique thrombocytopénique purpura (TTP), une maladie sanguine mortelle.

Ces faits sont accablants, voire effrayants. Et pourtant, les gouvernements et les firmes pharmaceutiques continuent de promouvoir leurs vaccins, ignorant sciemment les risques pour les mères allaitantes et leurs nourrissons. Pourquoi ? Pour protéger la grande machine lucrative de la vaccination, entre autres…

Les inquiétudes exprimées par les experts médicaux dès le début de la campagne de vaccination sont passées sous silence. Un groupe de 66 médecins et scientifiques a publié une lettre ouverte avertissant des dangers des vaccins Covid-19 pour les femmes enceintes. C’est une véritable trahison des principes de l’éthique médicale. Et pourtant, les autorités sanitaires persistent à recommander la vaccination pour toutes les femmes enceintes.

La réalité est claire : la vaccination à ARNm n’est pas sans risques, en particulier pour les mères allaitantes et leurs bébés. Ce n’est pas une question de propagande anti-vax, mais une question de protection des plus vulnérables dans notre société. Mais qui sait combien d’autres bébés devront mourir avant que le monde ne prenne conscience de cette tragédie silencieuse ?

https://www.naturalnews.com/2023-05-30-babies-breastfed-by-mrna-vaccinated-mothers-dying.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.