Un cœur en péril ?

Une étude récente indique que les dommages subcliniques au cœur sont plus courants qu’on ne le pensait après la réception du rappel de Moderna.

Le vaccin Moderna, un produit de la technologie de l’ARN messager, a été largement utilisé dans le monde entier pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Cependant, il semble que ce vaccin puisse avoir des effets secondaires inattendus. Une étude menée à l’hôpital universitaire de Bâle en Suisse a révélé que 1 personne sur 35 présentait des signes de lésions cardiaques associées au vaccin.

Ces dommages au cœur, bien qu’ils soient subcliniques, ne sont pas à prendre à la légère. Selon les chercheurs, le taux d’incidence de ces lésions serait d’environ 2,8%, un chiffre bien supérieur à celui estimé dans les méta-analyses des cas hospitalisés avec myocardite (incidence estimée de 0,0035%) après la deuxième vaccination.

La moitié des personnes ayant subi ces effets indésirables présentaient toujours des niveaux élevés de troponine T cardiaque à haute sensibilité, un indicateur de dommages cardiaques subcliniques, lors du suivi. Cela signifie que ces dommages pourraient persister pendant une période prolongée, ce qui pourrait avoir des implications à long terme.

Christian Muller

Le professeur Christian Muller, cardiologue à l’hôpital universitaire de Bâle et chercheur principal de l’étude, a déclaré dans un communiqué : “Selon les connaissances actuelles, le muscle cardiaque ne peut pas se régénérer, ou seulement dans une mesure très limitée. Il est donc possible que des rappels de vaccination répétés chaque année puissent causer des dommages modérés aux cellules du muscle cardiaque.”

C’est une déclaration assez alarmante, n’est-ce pas ? Et pourtant, Moderna n’a pas répondu à une demande de commentaire. Peut-être sont-ils trop occupés à compter leurs bénéfices pour se soucier des dommages potentiels que leur produit pourrait causer.

Il est clair que davantage de recherches sont nécessaires pour comprendre les implications à long terme de ces résultats. Cependant, il est également clair que nous devons être prudents et vigilants lorsqu’il s’agit de notre santé. Ces vaccins sont en fait dangereux et ne servent à rien à part engraisser leur créateurs (dans le meilleur des cas…).

https://www.zerohedge.com/covid-19/subclinical-heart-damage-more-prevalent-thought-after-moderna-vaccination-study

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.