-Mise à jour- Maui en flammes: le paradis transformé en enfer

Mise à jour du 13/08/23: Le bilan des morts des incendies de Maui a atteint 93 samedi, ce qui en fait le feu de forêt le plus meurtrier aux États-Unis depuis plus d’un siècle.

Mise à jour du 11/08/23: Les incendies de Maui ont tué au moins 55 personnes, un bilan qui devrait s’alourdir, et ont causé des destructions dans la ville touristique de Lahaina qui prendront de nombreuses années et des milliards de dollars pour être réparées, ont déclaré jeudi les responsables hawaïens. Le gouverneur Josh Green a déclaré que l’incendie qui a réduit une grande partie de Lahaina en ruines fumantes était la pire catastrophe naturelle de l’histoire de l’État, rendant des milliers de personnes sans abri et détruisant jusqu’à 1 000 bâtiments.

La tragédie qui a frappé Maui, avec ses flammes dévorantes engloutissant la ville historique de Lahaina, a laissé le monde en état de choc. Si le réchauffement climatique est souvent pointé du doigt pour expliquer la recrudescence des incendies de forêt, il est essentiel de se demander si l’homme pourrait être directement responsable de cette catastrophe.

La sécheresse qui a touché Hawaii a sans doute créé un environnement propice à la propagation des incendies. Cependant, comme cela a été le cas en Italie, où des individus ont été pris en train d’allumer délibérément des feux, il est crucial d’enquêter sur la possibilité d’une origine criminelle à Maui.

Les conséquences de l’incendie de Maui sont dévastatrices. Des milliers de personnes ont perdu leur maison, et le patrimoine culturel et historique de l’île a été gravement endommagé. Si l’homme est effectivement derrière cette tragédie, cela soulève des questions sur la sécurité, la surveillance et la prévention des incendies.

La technologie moderne, bien que précieuse, s’est avérée vulnérable face à la catastrophe. Les coupures de communication ont entravé les efforts de secours, et la restauration complète des services pourrait prendre du temps.

À travers le monde, ces incendies sont rapidement attribués au ‘réchauffement climatique’. Cette explication semble toutefois être un refrain global, tout comme l’était le Covid à un moment donné. Les mêmes phénomènes se produisent simultanément partout. Mais comment accepter cette explication sans réserve, lorsque l’on découvre en Italie et en Grèce des individus probablement poussés à allumer ces feux volontairement ? La voila la vraie question à se poser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.