Macron et l’AGS : 15 milliards volatilisés, qui paiera ?

La France, ce pays où les milliards s’évaporent comme la fumée des Gauloises. L’administration française, toujours à la pointe de l’innovation, vient de battre un nouveau record : faire disparaître 15 milliards d’euros ! Qui aurait cru que l’Agence de Garantie des Salaires (AGS) serait en mesure d’accomplir un tel tour de passe-passe ? Le monde entier nous envie, n’est-ce pas ?

Anticor, cette association de trouble-fête, décidément incorrigible, a eu l’audace de révéler cette prouesse financière inédite. Selon eux, d’énormes sommes se seraient envolées sans laisser de trace, à l’image de notre cher président Macron qui, lui aussi, semble s’évaporer au milieu des crises.

Alors, comment notre chère AGS a-t-elle réalisé cet exploit ? Grâce à un réseau de mandataires judiciaires très créatifs, qui ont su faire preuve d’une imagination débordante pour faire disparaître ces milliards en honoraires. Après tout, pourquoi payer les salariés des entreprises en faillite quand on peut simplement jouer les illusionnistes ?

Le cas emblématique de Mory Ducros, liquidée en 2014, illustre parfaitement cette magie à la française. Des milliers de salariés licenciés n’ont pas été payés, malgré les fonds alloués par l’AGS. Mais pourquoi s’arrêter à une simple entreprise, alors que notre administration est capable de reproduire cet exploit à grande échelle ?

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour tenter de dévoiler les secrets de cette mystérieuse disparition, mais ne vous inquiétez pas : notre gouvernement, toujours attentif aux besoins de son peuple, saura certainement tirer profit de cette situation pour mener des réformes… ah, pardon, c’est déjà fait avec la réforme des retraites.

Emmanuel Macron, notre prestidigitateur présidentiel, doit faire face à cette affaire alors que la France est déjà secouée par les manifestations contre sa réforme des retraites. Mais notre cher président est un artiste : il sait jongler avec les crises et les milliards comme personne. Gageons qu’il saura transformer cette affaire en un spectacle captivant pour les Français, toujours friands de ces tours de magie financière.

Préparez-vous à être éblouis par la suite de cette incroyable saga où les milliards s’évanouissent et les scandales se succèdent. Car, après tout, qui n’aime pas un bon tour de magie, surtout quand il est signé par l’État français ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.