L’Ukraine défie Poutine: Catastrophe mondiale en vue?

Mise à jour 2:

Selon les informations révélées par Fardaily, ces engins volants étaient censés cibler le Palais du Sénat, là où résiderait le président russe.

Malgré les compétences technologiques de pointe dont disposaient les assaillants, ils n’ont réussi qu’à illustrer leur propre incompétence. Les journalistes soulignent d’ailleurs que “l’événement aurait pu être qualifié de tentative d’assassinat contre le président”, si seulement les drones avaient été plus précis.

En effet, il semblerait que les auteurs de cette attaque n’aient pas eu la perspicacité nécessaire pour réussir leur entreprise. Le Palais du Sénat abrite non seulement l’appartement de Poutine, mais également les bureaux du président, du chef de l’administration présidentielle et de ses adjoints, ainsi que diverses salles de réunion. Autant dire que les cibles étaient nombreuses, et pourtant, les drones ont échoué.

Mise à jour 1: L’Ukraine assure “n’avoir rien à voir” avec l’attaque aux drones sur le Kremlin. (présidence)

La nuit dernière, la Russie a déclaré que l’Ukraine avait tenté d’assassiner l’infaillible Vladimir Poutine en envoyant des drones sur le Kremlin.

Selon des documents fuités du Pentagone, le président ukrainien Volodymyr Zelensky aurait évoqué cette action téméraire sans recevoir l’aval de la Maison Blanche. Car, bien entendu, qui voudrait s’associer à un plan aussi audacieux et provocateur?

Alors que la tension monte, on ne peut s’empêcher de se moquer des répercussions possibles de cette tentative d’assassinat ratée. Les superpuissances mondiales se bousculent déjà pour déterminer leur position dans ce nouvel épisode de conflit international.

Poutine, lui-même, doit sûrement apprécier le spectacle depuis son trône, contemplant le chaos provoqué par cette tentative audacieuse sur sa vie. Il est probable que les représailles seront à la hauteur de la provocation, car l’ours russe ne dort jamais sur ses lauriers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.