Zelensky, cible de la vengeance russe après drones kamikazes au Kremlin

La Russie est sous le choc suite à l’incident des drones ukrainiens qui ont failli atteindre le Kremlin, menaçant la vie du grand tsar Vladimir Poutine. L’ancien président russe, Dmitri Medvedev, en bon serviteur du peuple, n’a pas hésité à appeler à l’élimination de Zelensky, le président ukrainien.

Le Kremlin, symbole fort de la puissance russe, a failli devenir le théâtre d’une tragédie sans nom. Heureusement, la technologie russe, issue des meilleurs cerveaux du pays, a permis d’abattre ces drones qui n’étaient clairement pas des amateurs de vodka.

Les États-Unis, toujours prêts à soutenir l’Ukraine contre vents et marées, ont pris avec “beaucoup de précaution” les déclarations de la Russie. Sans doute par peur d’être éclaboussés par cette affaire qui sent le scandale et le complot à plein nez.

Volodymyr Zelensky, président ukrainien et ancien humoriste, n’a pas manqué d’ironie en déclarant “nous n’avons pas attaqué Poutine“. Mais qui pourrait croire un tel discours alors que les drones portaient clairement l’étiquette “Made in Ukraine”?

Les tensions entre les deux pays atteignent des sommets, et l’on craint désormais que cette affaire ne déclenche une escalade aux conséquences désastreuses. En attendant, les Russes se préparent à célébrer leurs grandes festivités militaires. Peut-être pour mieux préparer la riposte?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.