L’IA tue le doublage: le scandale

Dans un monde où l’intelligence artificielle (IA) est de plus en plus présente, les doubleurs et les narrateurs de livres audio se retrouvent face à une menace sans précédent. Ces artistes de la voix, qui ont longtemps prêté leur talent à des personnages de films, de séries télévisées et de livres audio, voient leur métier menacé par l’IA, capable de créer des voix numériques à l’identique des voix humaines.

Des syndicats et des organisations de doubleurs et de narrateurs de livres audio se sont mobilisés pour lutter contre cette menace. Ils ont créé l’United Voices Organisation (UVO), qui milite sous le slogan “ne volez pas nos voix” pour une législation harmonisant l’IA et la création humaine. Selon eux, l’utilisation “indiscriminée et non réglementée” de l’IA risque d’éteindre un “patrimoine artistique de créativité” que les machines ne peuvent pas générer.

Les doubleurs avaient vu sans trop de crainte apparaître la concurrence de Text To Speech (TTS), une technologie qui permet de transformer un texte écrit en discours émis par une voix humaine à la diction d’un robot. Mais l’IA a ajouté l'”apprentissage automatique” qui permet aux logiciels de comparer un échantillon de voix à des millions d’autres, rendant la menace plus réelle.

Des plateformes d’IA comme revoicer.com offrent une vaste gamme de services audios pour un tarif mensuel de 27 dollars, soit une fraction de ce que facturent les professionnels. Leur site web affirme que le service “n’est pas destiné à remplacer les voix humaines” mais qu’il offre une alternative rentable. Une affirmation qui laisse les doubleurs sceptiques.

Ces artistes de la voix plaident pour que des lois empêchent leur utilisation, sans leur aval, et l’imposition des “quotas de travail humain“. Ils veulent également être payés équitablement pour leur travail et bénéficier d’une protection adéquate.

Malgré ces revendications, les entreprises de services vocaux numériques restent silencieuses. Une attitude qui ne fait qu’accentuer les craintes des doubleurs.

L’IA, malgré ses promesses d’innovation et de progrès, est perçue comme une menace par les doubleurs. Ils se battent pour leur survie dans un monde de plus en plus numérique. Mais ils restent convaincus que l’IA “ne pourra pas “remplacer l’humain parce qu’elle est tout simplement” sans âme“.

https://information.tv5monde.com/economie/face-lia-les-doubleurs-de-voix-se-mobilisent-2649337

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.