L’Euro numérique : le piège mortel de la BCE

Dans son dernier rapport sur l’Euro numérique, Fabio Panetta, membre du directoire en charge de son développement, nous fait croire que tout ira bien, que les intermédiaires sauront gérer les paiements conditionnels. Pourtant, il avoue lui-même que l’Euro numérique ne sera jamais une monnaie programmable. Mais alors, à quoi bon ?

Ce qu’ils cachent, c’est que ces fameux paiements conditionnels permettent, en réalité, de contrôler notre façon de dépenser. Plus besoin de limiter les usages de l’Euro numérique : il suffit de conditionner la distribution de la monnaie pour obtenir le même effet.

Des communes qui conditionnent leurs subventions, des associations qui contrôlent l’aide aux sans-abri, des allocations soumises à des délais de validité… Tout cela deviendra réalité avec l’Euro numérique. Et n’oublions pas que les paiements conditionnels pourront être liés à un pass sanitaire, carbone ou autre.

La BCE ne sera pas seule dans cette mascarade : la Commission Européenne prépare également une loi pour encadrer l’Euro numérique et s’assurer qu’il serve à leurs sombres desseins. Et comme pour les pass sanitaires et vaccinaux, plus ils nient, plus ils sont suspects.

L’Euro numérique arrivera discrètement, par la petite porte. Un jour, vous découvrirez un portefeuille en €num sur votre banque en ligne, avec de l’argent dessus. Puis les administrations verseront vos allocations sur ce compte… Et sans vous en rendre compte, vous serez pris au piège.

Il est donc impératif de refuser radicalement l’Euro numérique et de diversifier votre épargne avec de l’or physique, de l’argent métal, quelques cryptos bien choisies, et des stocks de nourriture et de produits essentiels. Préparez-vous, car la fin de la monnaie telle que nous la connaissons est proche !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.